Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

 

 

DR

 

 

 

De nompreux rassemblement ont marqué la journée du 20 avril. A Boumerdès, Bouira, Béjaïa, Tizi-Ouzou, des dizaines de milliers de citoyens ont réaffirmé la revendication commune : l’officialisation de la langue tamazigh. Comment expliquer le retard pris pour cette décision de bon sens, depuis longtemps venue à maturité ?

Fateh Agrane, membre du Pags dissous évoque « des intérêts… »

 

 

 

Je sais simplement que dans notre monde tout est question d’intérêts

Alors je pose cette question

Qui a intérêt à refuser a ce que la langue TAMAZIGH une des langues de notre peuple

Ne soit reconnue et devenir officielle

Ça sert qui ?

Ça dessert qui ?

En tout cas pas l’immense majorité de notre peuple qui ne voit que richesse en ça

En quoi cela nuirait à notre unité qu’on voudra diverse et plurielle !

Oui c’est une question d’intérêts de pouvoirs

Alors luttons pour que l’immense majorité de notre peuple les travailleurs puissent exercer un jour le pouvoir pour nous permettre de parler, écrire et correspondre avec nos diverses langues

Et jusqu'à ce jour luttons comme l’avaient fait nos martyrs chacun dans sa langue pour mourir et nous laisser vivre !

Soyons dignes de leur ciment, de leur serment l’ALGERIE est une et indivisible !c'est celles des laborieux bien sur pas des castes exploiteuses de tout même de nos langues!

 

Fateh Agrane, 20 avril 2013

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article