Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

 

Fateh Agrane

En ce 19 mars, jour de la victoire de notre peuple suir le désordre exploiteur colonialiste. Ces mots en hommage à mon père Messaoud, tombé au champ d’honneur, pour que vive l’Algérie libre et indépendante, le 6 mai 1958 à El Ouana, Jijel.

 

 

Baba!

 

 

Par Fateh Agrane

 

 

Baba*

J’attends ton retour

Ou es tu retranché

Une balle au front

La gorge tranchée

Tu as trop tardé

As-tu pris des détours

Poitrine criblée

Soupir arraché

J’ai t'ai vu flotter en rêve

Vert de blanc fluorescent

Où ton étoile fait l’amour

A son rouge croissant

Je t’ai vu en famille

Sans effet d’annonce

Lover les yeux de ma fille

Le jour de ses noces

J’ai beaucoup pleuré

ce demi-siècle d’absence

D’être de toi sevré

D’être ma béance

Mais je te dis une chose

Et que ça soit entre nous

Je suis épris d’elle

Ton amour prunelle

Ne te voyant venir

Elle m’a fait les yeux doux

Pour me remplir d’elle

Et me léguer tes ailes

Vais-je aimer comme Icare

Que lumière à brulé

Dans son lit d’amour

Dans ton ciel étoilé

Baba, reviens pour me dire

Reviens pour voir

Compter mes plaisirs

Et rire de mes déboires

Reviens-moi un peu

J’ai peur de trahir

Et ne point atteindre

Ton rêve avenir

Baba !

Reviens-moi un peu

Pour me prêter ta lance

Je vois venir le feu !

Dévorer l'essence

Reviens-moi un peu

Pour l’éteindre à deux !

 

 

Fateh Agrane, 19 MARS 2013

 

Baba* : en dialecte Algérien : papa, mon père

 

Copyright tous droits réservés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article