Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Saoudi Abdelaziz

Photo DR

Photo DR

Le chômage en Algérie, selon la Banque mondiale :

«Le nombre de demandeurs d’emploi a atteint 4 millions en mars 2022»

Par Ali Benyahia, 12 septembre 2022

La Banque mondiale (BM) a fait état, dans son rapport de suivi de la situation économique en automne 2022, des indicateurs disponibles du marché de travail en Algérie. Selon la BM, «le nombre officiel d’offres d’emploi a connu une reprise partielle au T1-2022, mais demeure en deçà de son niveau pré-pandémie». 

«D’après les données de l’ANEM, les offres d’emploi ont, selon la même source, diminué au T4-2021 (-9,6% en g.t.), avant de remonter au T1- 2022 (+4,5% en g.t.). Au T1-2022, les offres d’emploi demeuraient cependant 1,1% en deçà de leur niveau du T1-2020, celles du secteur privé domestique ayant pleinement récupéré, contrairement à celles du secteur public (-2,9%) et à celles du secteur privé étranger (-12,5%).»

«En parallèle, le nombre de demandeurs d’emploi, a-t-ajouté, a nettement remonté au T4-2021, s’établissant à 54% au-dessus de son niveau pré-pandémie.» La BM illustre cette évolution à travers un graphe en page 12 (fig 24) du «Rapport de suivi de la situation économique en Algérie - Renforcer la résilience en période favorable».

Ainsi la mise en place d’une allocation-chômage au profit des jeunes primo-demandeurs d’emploi, inscrits à l’Agence nationale de l’emploi (ANEM) en février 2022, a quand même fait bondir les statistiques sur le chômage en Algérie.

En effet cette institution de Bretton Woods a considéré que si les offres d’emploi sont partiellement remontées au premier trimestre 2022, il n’en demeure pas moins que «l’introduction de l’allocation-chômage a fait bondir le nombre de chômeurs inscrits».

«Suivant l’annonce, le nombre de demandeurs d’emploi a bondi au T1-2022, (+64% en g.t.), la hausse des inscrits étant plus marquée chez les travailleurs peu ou pas qualifiés (+84%) et chez les femmes (+63

Au 18 avril, 917 000 dossiers auraient été acceptés, pour un coût mensuel initial estimé de 12 milliards DA (plus de 80 millions de dollars). Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits a atteint plus de 4 millions en mars 2022, soit environ 14,4% de la population algérienne en âge de travailler», a rapporté la BM.
Selon les estimations de la Banque mondiale, «dans la mesure où ces inscrits sont considérés comme actifs, ce taux représente un niveau plancher pour le taux de chômage au mois de mars 2022». 

La BM rappelle, enfin, que le 21 avril 2022 le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité Sociale, repris par l’APS, «faisait alors état de 1,5 million de demandes de versement, pour un coût mensuel initial prévisionnel de près de 20 milliards DA (140 millions de dollars)».

Source : El Watan

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article