Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Saoudi Abdelaziz

Par Ryad Hamadi 27 Juin 2022. TSA

À première vue, les chiffres constituent une performance remarquable pour l’économie algérienne après plusieurs années de déficits abyssaux. Alors qu’elle avait connu un déficit de 959 millions de dollars pendant la même période de 2021, la balance commerciale de l’Algérie a enregistré un excédent de 1,97 milliard de dollars pendant les quatre premiers mois de l’année 2022. La hausse est de 305 %.

Ces chiffres ont été révélés dimanche soir par le ministre du Commerce Kamel Rezig à l’occasion de la cérémonie de remise du trophée de la meilleure entreprise exportatrice organisée par le World trader centre Algiers (WTCA).

L’excédent a pu être dégagé grâce à l’augmentation simultanée des exportations d’hydrocarbures et hors hydrocarbures, les premières ayant bondi de 32 % et les secondes de 83 %. L’augmentation globale des exportations est de 37,8 %.

En 2021, les exportations hors hydrocarbures de l’Algérie ont été portées à un niveau record de 5,03 milliards de dollars, selon les chiffres révélés en avril dernier par M. Rezig. La dynamique s’est poursuivie pendant les premiers mois de 2022, année durant laquelle les autorités ambitionnent d’atteindre 7 milliards de dollars.

Le ministre du Commerce a détaillé les secteurs et produits ayant tiré vers le haut les exportations algériennes. Il s’agit notamment des engrais chimiques azotés (623,49 millions de dollars, + 97 %par rapport aux quatre premiers mois de 2021), le ciment (130,94 millions de dollars, + 125 %), les produits semi finis de fer et d’acier (109,87 millions de dollars, + 118,5 %) et les barres couplées à des cylindres en alliage d’acier (52,86 millions, + 384 %).

C’est d’ailleurs une entreprise de sidérurgie, Tosyali Algérie, qui a remporté le Trophée Export 2021, en plus de trois entreprises ayant obtenu un prix d’encouragement (SPA Cilas, ciment, SARL Snax, chips et SARL FLR, robinetterie). La Sarl Africaine Paper Mills (papier) et Brandt Algérie (électroménager) ont reçu respectivement le trophée d’honneur et le trophée spécial du jury.

Le poids des hydrocarbures

S’il est indéniable que les exportations hors hydrocarbures ont connu un bond significatif et que le président de la République a tenu son pari en la matière, il serait toutefois trompeur de leur attribuer la hausse globale des exportations et l’excédent commercial dégagé.

Même à 5 milliards de dollars en 2021, elles sont demeurées insignifiantes par rapport aux exportations de pétrole et de gaz qui se sont élevées à 34,5 milliards de dollars en 2021.

Malgré le bond détaillé en chiffres par le ministre Rezig, leur part devait être encore plus insignifiante pendant les quatre premiers mois de l’année qui ont vu les prix de l’énergie s’envoler dans le sillage de la guerre en Ukraine, à plus de 100 dollars le baril de pétrole, contre environ 60 dollars pendant la même période de l’année dernière.

En 2021, les exportations algériennes d’hydrocarbures se sont élevées à 34,5 milliards de dollars et les prévisions du groupe Sonatrach pour l’année en cours sont de 58 milliards de dollars.

L’autre facteur qui a contribué grandement à l’excédent commercial dégagé par l’Algérie, c’est les restrictions sur les importations, toujours en vigueur pendant la période considérée (les quatre premiers mois de 2022).

En plus du blocage des importations de véhicules, l’Algérie a considérablement durci les conditions d’importations, en interdisant l’importation de plusieurs produits.

Source : TSA-Algerie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article