Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Saoudi Abdelaziz

Photo DR

Photo DR

Yazid Rebouh, président du comité national de soutien au général-major à la retraite  Ali Ghediri

A Mr le président de la république, Premier Magistrat du pays.

A Mr Le Chef d’état-major de l’ANP

Messieurs,

Je sollicite de votre haute bienveillance et interpelle par la présente, votre clairvoyance pour lever le voile sur le PARADOXE du cas Ali Ghédiri. Il suscite la perplexité et l’incompréhension de tous, même les professionnels de la justice sont déroutés.

Eclairez-nous Messieurs, le Président et le Chef d’état-major de l’ANP sur ce PARADOXE afin d’apaiser les interrogations de vos citoyens.

Je me permets donc d’évoquer l’affaire de Mr Ali Ghédiri, incarcéré depuis le 13 juin 2019 actuellement en détention et en attente de procès. Mr Ali Ghédiri est accusé d’atteinte au moral des troupes de notre glorieuse armée nationale.

PARADOXE

Il a effectué toute sa carrière au sein de cette même armée, et a servi loyalement son pays durant 42 ans.

A la date du 16 décembre 2020, la cour suprême je cite : arrêt de la cour suprême « Il n’y a strictement aucun élément et tout ce qui a été mentionné dans le dossier ne contient pas le fait que cela aurait contribué à affaiblir le moral de l’armée ».

PARADOXE

Le verdict de la cour suprême, instance supérieure a été remis en question par la cour d’Alger, chambre d’accusation le 21 février 2021 et de surcroît transmis à la chambre criminelle d’Alger.

Mr Ali Ghédiri, après 3 ans de détention et toujours en attente d’un procès.

PARADOXE

On ne sait pas quand il va avoir lieu.

Malgré le soutien infaillible de sa famille et des siens et en dépit de son courage de sa dignité Mr ALI Ghédiri croupi en prison.

PARADOXE

Mr Ali Ghédiri est petit fils de Chahid, fils d’ancien Moudjahid, deux de ses enfants ainsi que deux de ses frères sont sous les drapeaux. Ce parcours irréprochable et cet engagement patriotique ne peuvent que plaider en sa faveur.

PARADOXE

Il est en prison.

Je m’en remets à vous Messieurs le Président et le Chef d’état-major et interpelle encore une fois votre sens aigu de la justice.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
L'Algérie "nouvelle" et l'arbitraire, l'iniquité, la sentence tendancieuse et où gouverner se résume à naviguer à vue... Je n'aime plus cette Algérie-là, elle n'est plus mienne.
Répondre