Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

LA CORRUPTION RESTE A UN HAUT NIVEAU EN ALGERIE ET DANS MONDE.

L’Indice de perception de la corruption (IPC) pour 2021 a été publié aujourd’hui 25 janvier par Transparency International. Il montre que les niveaux de corruption restent au point mort dans le monde, 86 % des pays n’ayant que peu progressé, voire aucunement, au cours des dix dernières années.

-Les pays suivants ont vu leur score dans l’IPC considérablement décliner au cours des 10 dernières années : Australie, Bosnie-Herzégovine, Botswana, Canada, Chili, Chypre, Guatemala, Honduras, Hongrie, Liban, Libéria, Luxembourg, Mali, Mongolie, Nicaragua, Philippines, Pologne, Sainte-Lucie, Soudan du Sud, Syrie, Turquie, États-Unis d’Amérique et Venezuela.

-Les pays suivants ont vu leur score dans l’IPC progresser considérablement au cours des 10 dernières années : Afghanistan, Angola, Arménie, Autriche, Bélarus, Chine, Côte d’Ivoire, Estonie, Éthiopie, Grèce, Guyana, Italie, Lettonie, Moldavie, Myanmar, Népal, Paraguay, Sénégal, Seychelles, Corée du Sud, Tanzanie, Timor-Leste, Ukraine, Ouzbékistan, Vietnam.

-Les 27 pays suivants sont à leur score le plus bas depuis la première année de comparabilité des données disponibles (2012) : Australie, Belgique, Botswana, Canada, Comores, Chypre, Dominique, Eswatini, Honduras, Hongrie, Israël, Liban, Lesotho, Mongolie, Pays-Bas, Nicaragua, Niger, Nigéria, Philippines, Pologne, Serbie, Slovénie, Soudan du Sud, Suisse, Thaïlande, Turquie et Venezuela. L’Indice de perception de la corruption (IPC) 2021

 

 L’Algérie recule dans le classement

Par Nouri Nesrouche, 25 janvier 2022

L’Algérie a obtenu le score de 3,3 et la 117 e place selon l’Indice de perception de la corruption dans le secteur public (IPC) pour l’année 2021. 

Le rapport publié mardi 25 janvier par l’ONG de lutte contre la corruption Transparency International (TI) montre que notre pays a reculé de 3,6 à 3,3 et de la 104ème à la 117ème place sur un total de 180 pays. 

Commentant le document de Transparency International, l’Association Algérienne de lutte Contre la Corruption (AACC) constate le statu quo et « un classement toujours aussi désastreux que ceux des 10 dernières années […] ce qui était prévisible et confirme – malheureusement-, nos analyses publiées régulièrement pendant toute cette période.»

L'édition de 2021 propose un focus sur le lien entre la corruption, la démocratie et les droits humains et pour la première fois, l'IPC offre un aperçu complet d'une décennie de corruption, révélant quels pays ont progressé, régressé ou stagné au cours des dix dernières années. Source : El Watan-dz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article