Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

SYNDICATS OUVRIERS. Offensive solidaire dans la zone industrielle de Rouiba

Au cours d’un rassemblement tenu hier, le porte-parole de l’union locale UGTA de Rouiba, a lancé un ultimatum à la direction de l’ANEP pour réhabiliter les travailleurs de Rouiba sanctionnés arbitrairement. Les secrétaires généraux de toutes les sections syndicales des entreprises de la zone industrielle étaient présents au rassemblement.

Ils proclament : ’’ Nous, cadres syndicaux de la zone industrielle de Rouïba, par notre présence au sit-in de solidarité, nous tenons à condamner et dénoncer les atteintes répétées au droit syndicales. Nous exigeons l’annulation des mesures arbitraires.’’

À l’origine du conflit : un sit-in de 50 minutes avait été organisé durant la pause déjeuner par les travailleurs dans l’enceinte de l’unité.

Ce rassemblement qui avait été encadré par les membres du bureau syndical de l’entreprise, les travailleurs ont exprimé leur solidarité avec leur collègue secrétaire général du syndicat d’entreprise et président du comité de participation, qui a été licencié. Ils ont, par la même occasion, réitéré leurs revendications, notamment celles liées à l’amélioration des conditions de travail, à l’augmentation des salaires et à la révision de la convention collective.

Considérant cette action illégale, l’Anep a procédé à la suspension de 30 travailleurs.

La même mesure de suspension de la relation de travail a été également infligée au secrétaire général de la section syndicale de l’unité Anep de Rouiba et membre du conseil d’administration, ainsi que deux autres syndicalistes membres de la section syndicale de cette entreprise, a déploré M. Derouel.

Dans une déclaration de l’union locale UGTA de Rouiba, dont nous détenons une copie, les cadres syndicaux de la zone industrielle de la même ville, déplorent et dénoncent les mesures qualifiées d’arbitraire prises par la direction de l’Anep, à l’encontre des travailleurs et des syndicalistes. 

Le même document précise que ces abus à l’encontre de ces travailleurs et syndicalistes de l’Anep, s’inscrivent dans une série de mesures anti-syndicales prises par la direction générale de l’entreprise.

Ils citent notamment le licenciement jugé illégal du président du comité de participation de l’entreprise qui, en même temps, est chargé de l’organique au sein du syndicat de l’entreprise.

Par cette action de protestation et de solidarité, précise le communiqué, les cadres syndicaux de la zone industrielle de Rouiba dénoncent et condamnent ces atteintes à l’exercice du droit syndical et exigent l’annulation pure et simple des sanctions tout en affirmant que tous les moyens prévus par la loi seront utilisés pour rétablir ces travailleurs et ces syndicalistes dans leur droit. 

Le représentant de l’union locale UGTA de Rouiba, Ali Derouel, présent lors de ce rassemblement, a déclaré qu’un ultimatum a été adressé à la direction de l’Anep à l’effet de réhabiliter les travailleurs sanctionnés arbitrairement dans leur droit légitime en premier lieu et la reprise de la relation de travail. 

En dépit des conditions climatiques sévères, les secrétaires généraux de toutes les sections syndicales des entreprises activant au sein de la zone industrielle, ont répondu présent à l’appel lancé par l’union locale”, a précisé M. Derouel, qui, par ailleurs, a averti que dans le cas où cette situation serait appelée à perdurer et en l’absence d’un dénouement favorable à cette crise, d’autres protestations plus radicales seront menées.

Source : Liberté

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article