Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Le Soir d’Algérie : Salaires des algériens. Le pouvoir d’achat chute de 50%

La réalité est là, incontestable : les prix à la consommation n’ont pas cessé de progresser depuis une dizaine d’années en raison d’une inflation sournoisement présente, «adossée» à l’hallucinante dégringolade du dinar et ce, au même moment où les salaires des 3 millions de fonctionnaires relevant de la Fonction publique, tout autant que les salariés du secteur économique n’ont pas vu leurs revenus évoluer depuis que, pour se prémunir des révolutions qui secouaient le monde arabe, le pouvoir avait décidé de consentir quelques augmentations salariales au profit des travailleurs algériens. Il y a quelques mois, il était fait état par des experts que 34% des travailleurs algériens étaient menacés de pauvreté. Un état de fait devenu criant, plus particulièrement en ces temps de pandémie qui ont poussé à la hausse les prix à la consommation de pratiquement l’ensemble des produits de première nécessité, même ceux subventionnés. Le Soir d’Algérie

 

El Watan : Stagnation des salaires, chute de la valeur du dinar et flambée des prix : Le pouvoir d’achat des Algériens en berne !

Les citoyens l’auront sans doute ressenti. Leurs salaires ne couvrent pas les dépenses mensuelles de leurs ménages. En effet, stagnés depuis plus d’une dizaine d’années, les revenus des travailleurs algériens ne pèsent pas lourd devant la réalité des prix des produits de première nécessités. Alors que ces derniers ne cessent d’augmenter, les salaires, eux, ne bougent pas. Un véritable paradoxe. En berne depuis des années, le pouvoir d’achat s’érode davantage. Et des pans entiers de la société s’enfoncent dans la précarité.

Des familles peinent à joindre les deux bouts. Loin des statistiques officielles sur le taux d’inflation, la réalité du terrain est plus qu’inquiétante. Les prix des biens de consommation connaissent une hausse vertigineuse : légumes, fruits, viandes, poissons, pâtes alimentaires, produits laitiers, eau minérale, café et sucre. Ils sont tous intouchables. El Watan

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article