Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Par Karim Tedjani*, 2 juillet 2021

Il y a des millions d'anonymes qui ont donné sûrement pour des milliers de milliards de dinars ; non seulement depuis le début de cette crise et même avant et le feront sans aucun doute après.... Ces gens ne sont pas pour la plupart de riches milliardaires dont la fortune n'a pu difficilement se développer autrement qu'à l'ombre d'un système bureaucratique omniprésent...

Ces personnes ont souvent beaucoup et régulièrement donné, et ce proportionnellement à leurs salaires ainsi qu'à leur patrimoine. On parle de sommes qui séparement ne sont peut-être pas sentationnelles, mais qui, cumulées, représentent un fond de solidarité colossal et surtout régulier...

Ces citoyennes et citoyens ne font aucune pub, n'ont aucun produit à nous vendre où gloire personnelle à entretenir et sont aussi les consommatrices et les consommateurs qui ont contribué à enrichir largement toute une oligarchie industrielle qui aime étaler sa générosité sous le feu des projecteurs...

Ce sont en grande partie des gens de la classe moyenne qui donnent en silence et n'attendent en retour que la satisfaction d'avoir permis de faire avancer les choses, d'avoir sauvé une vie ou amélioré le quotidien d'une famille démunie...

C'est cette solidarité qui est la plus durable et la plus saine et qui est même le terreau d'un mouvement social dont la puissance économique, logistique et empathique est capable de gérer la plupart des dossiers où l'Etat est défaillant...

Cette Algérie n'est pas nouvelle... elle est authentique, c'est celle que le dévorement durable algérien a toujours voulu étouffer dans l'oeuf, et qui persiste comme ces plantes capables de grande résilience dans le désert...

Hommage, respect envers cette Algérie, et fierté de la savoir encore bien vivante et active dans notre pays...

Source : Facebook

Karim Tedjani* est auteur du blog nouara-algerie.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article