Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

La chine un concurrent systémique

«Le sommet en cours (G7) désigne la Chine de « concurrent systémique » au-delà du champ militaire. C'est une immense nouvelle. Elle signifie la fin du confort des monopoles, de unipolarité et tous les parasitismes qui ont dominés les affaires.

Pour ceux qui se souviennent, c'est le contexte de la guerre froide qui avait contraint l'ouest à « offrir » un grand filet social, à stimuler l'innovation et c'est dans ce cadre qu’avait été réalisé les décolonisations et des options de développement plus ou moins pertinentes et abouties. Certes, ce n'est pas le seul facteur qui avait permis de tel développement. Cependant, c'est une condition nécessaire mais non suffisante ». Morteda Zabouri

 

Profil bas

« Certes, depuis plus de quatre mois, l’administration Biden défait consciencieusement ce que l’administration Trump avait fait : elle rouvre le consulat américain à Jérusalem-Est et la Mission de Palestine à Washington, revient à l’UNRWA avec 235 millions de dollars, réaffirme le caractère « illégal » des colonies et des annexions, présente la « normalisation » en cours comme ne se substituant pas à la nécessaire négociation israélo-palestinienne, etc. Mais, au beau milieu de la guerre de Netanyahou pour sauver son « trône » en bombardant sauvagement Gaza, la Maison Blanche a fait profil si bas... »  Dominique Vidal

 

Gain de temps

« Cette élection fut assez particulière, s’il fut un temps où on payait les électeurs pour voter, ce sont les candidats qui ont été payés cette fois-ci, 300 000 DA d’aide pour participer. On peut déjà imaginer qu’au prochain scrutin, il y aura plus de candidats que de votants. Gain de temps, on pourra ainsi directement installer les votants en tant que députés. » Chawki Ammari. El Watan

 

Néolibéralisme. Ihsan El Kadi veut « ajuster » sans brutalité.

« Dans les années 1990, c’est la guerre civile qui a permis au pouvoir politique de faire passer un ajustement structurel brutal comme un moindre mal. Aujourd’hui, le discours présidentiel est irréaliste et il ne prépare pas les Algériens au consensus sur des réformes qui ne peuvent passer que par une ouverture politique préalable permettant aux perdants de l’ajustement de se défendre librement. La capacité à conduire un changement politique et une réforme économique n’a jamais été aussi faible à la tête de l’État algérien ». OrientXXI

 

Expulser plus d’étrangers en situation irrégulière

Le ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin a réuni les préfets pour leur demander de « faire remonter les noms des étrangers coupables de graves troubles à l’ordre public à expulser en priorité au cours des prochaines semaines », a précisé son entourage. Ces demandes de Gérald Darmanin aux préfets interviennent après une réunion, mercredi 9 juin, d’Emmanuel Macron qui a réclamé à plusieurs ministres une meilleure efficacité des expulsions d’étrangers en situation irrégulière. « Graves troubles à l’ordre public» c’est quoi ? Les bagarres par exemple? Les préfets vont sans doute voir large car ils sont invités à faire du chiffre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article