Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Photo DR

Photo DR

Cette convention porte sur la fourniture de 200 km de pipeline

Par A. Allia, 24 mai 2021

Nous apprenons auprès de la direction de ce site industriel, que Sider El-Hadjar et Sonelgaz s’apprêtent à conclure un contrat pour la fourniture par la filiale TSS (tubes sans soudure) de plus de 200 kilomètres de tubes pipeline, aujourd’hui, à Alger.

Notre source indique que l’entreprise Sider El-Hadjar sera représentée, lors de la cérémonie de signature, par la présidente du conseil d’administration Mme Labiod Djamila et son directeur général Manaa Kamel Lotfi. Et de signaler que ce contrat représente un plan de charge de plus d’une année pour l’unité, qui est spécialisée, rappelons-le, dans la fabrication de tubes pipelines pour le transport des hydrocarbures et tubes Casing pour le coffrage des puits de pétrole.

Il y a lieu de préciser que cette unité vient de renouveler la certification de tous ces produits par la norme américaine API 5L et API 5CT, respectivement pour les pipelines et les tubes casings et que TSS est certifiée par l’American Petroleum Institue (API) depuis 1986.

“Cette longue expérience de près de 40 ans a été validée par des auditeurs étrangers désignés par l’API qui ont audité TSS entre le 26 et le 29 avril et ont certifié la conformité de son système au référentiel API Q1 et ces produits aux exigences de la norme API”, révèle la direction de Sider El-Hadjar.

Source : Liberté
 

POST SCRIPTUM

 Par Saoudi Abdelaziz, 19 décembre 2011

Le gouvernement met l’intérêt national de côté, lorsqu’il laisse Sonatrach, au nom de la « vérité des prix » de l’ultralibéralisme, importer les tubes et les pipes d’acier Turcs ou Chinois par l’intermédiaire de traders étrangers qui commandent en gros des produits moins bons que les nôtres. Et probablement sous-facturés pour remporter l’appel d’offres.

Pendant ce temps, la sidérurgie d’Annaba ferme son entreprise de fabrication de tubes et pipes, faute de commande et des ouvriers et ingénieurs algérien seront bientôt au chômage. Sonatrach est-elle dirigée par des Algériens ? Qui touche la grosse commission pour cette infamie ? On le saura peut-être dans quelques années, lorsque les actuels dirigeants seront mis hors de course et qu’on voudra essuyer le couteau sur leur dos pour continuer le pillage, dans un éternel recommencement (…).

Lire la suite sur Socialgérie, le blog de Sadek Hadjerès : Sonatrach est-elle dirigée par les Algériens?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article