Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

Extraits d’une interview de L’économiste présentant son livre « Algérie Post-Hirak à la conquête de l'avenir».

« Un battage idéologique intense a été systématiquement déployé (il l'est toujours, d'ailleurs) pour empêcher que s'établisse et grandisse dans la conscience des jeunes cette relation de cause à effet directe entre leurs malheurs et la nature sociale des politiques infligées au pays par la 3issaba, trente années durant.

(…)

Les racines véritables de la mal-vie des jeunes, de leur désolation seraient, tout simplement, dans la médiocrité du conducteur, Abdelaziz Bouteflika et de son équipage, une simple affaire de mauvaise gouvernance. Dans cette vision libéralo-réactionnaire, la voie empruntée depuis plus de trois décennies, elle, est totalement mise hors de cause. Pis encore, imposant leur interprétation du Hirak populaire, ces courants tentent même de nous faire croire que l'impasse découverte en 2020 serait la résultante des «mauvais choix de 1962», que les centaines de milliers d'Algériennes et d'Algériens qui sont sortis dans la rue clamant haut et fort, tous les vendredis, pendant plusieurs mois, leur volonté d'en finir avec «le système» et tous ses symboles, s'en sont pris non pas à la voie libérale dont les conséquences sur leur vie quotidienne a particulièrement provoqué la colère des plus jeunes, mais aux choix économiques et sociaux faits par l'Algérie immédiatement après l'indépendance ».

(…)

Notre jeunesse ne peut reconsidérer sa vision de l'avenir si ses perspectives ne sont pas inscrites dans la renaissance d'un projet de développement national authentique, enraciné, émancipateur et social. La condition sine qua non de ce nouvel élan, on ne le répétera jamais, assez, est de rompre avec la démarche économique libérale ruineuse, en cours depuis une trentaine d'années, et ses pratiques mafieuses et de corruption. C'est un impératif de salut national, car leur maintien et leur reconduction, tout particulièrement, dans le contexte lourd de menaces et d'incertitudes, des reconfigurations impérialistes mondiales violentes, post-pandémie, vont, inéluctablement, enfoncer le pays dans une nouvelle crise aux conséquences politiques, économiques et sociales incalculables.

Texte intégral : L’Expression

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article