Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

 

 

Le rassemblement des habitants de la commune de Barbacha devant le siège de la wilaya de Béjaia aujourd’hui a été violemment réprimé par les forces de police. Une vingtaine de manifestants ont été tabassés et arrêtés par les forces anti-émeutes dépêchées sur les lieux en fin d’après-midi. Un jeune manifestant blessé a été transféré à l’hôpital Khelil Amrane, indiquent des organisateurs du rassemblement

 

 

 

police

 

 

 

« Tout s’est passé très vite. Des agents en civil nous ont provoqués en jetant des pierres sur nous avant de se jeter sur nous. Ils ont tabassé et blessé au moins trois manifestants avant de les conduire au commissariat », raconte un manifestant.

L’ex maire de Barbacha, Mohand Sadek Akrour et aux moins deux autres sages du village comptent parmi les manifestants embarqués par la police.

 

 

 

 

SAMSUNG DIGITAL CAMERA

Avant cela, les contestataires avaient organisé une marche pacifique, dès les premières

heures de la matinée d’aujourd’hui à partir de l’entrée de la ville de Béjaia, au carrefour

des Quatre Chemins en direction du siège de la wilaya. Arrivés au boulevard de la Liberté,

les manifestants ont scandé des slogans critiques au gouvernement et au premier responsable

de la wilaya qu’ils accusent d’être responsable de la situation dramatique qui perdure dans la

commune de Barbacha depuis déjà quatre mois (…)  Vers la fin de la matinée, tous les accès

aux différents blocs de la wilaya ont été bloqués par les manifestants. Dans le 18e communiqué

de l’Assemblée Générale des habitants de Barbacha, les signataires exigent des autorités

« la dissolution de l’APC et la désignation d’un nouveau chef de daïra ».

   

 

 

 

Une véritable chasse à l’homme menée par les services de sécurité dans la ville de Béjaia a été déclenchée à la fin de l’après-midi. Un manifestant raconte que des contrôles d’identités ont été effectués sur des personnes circulant dans les rues aux environs du siège de la wilaya pour repérer les personnes en provenance de Barbacha : « C’est scandaleux. Comme si ces manifestants sont venus du Mali ou d’un pays étranger. Nous n’allons pas nous taire », lance un autre manifestant.

En tout, une vingtaine de manifestants se trouvent actuellement au niveau du commissariat principal de Béjaia, indiquent des organisateurs du rassemblement.

 

 

Farid Ikken, 24 mars 2013. bejaia-aujourdhui.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article