Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

Le Rassemblement pour la culture et la démocratie, RCD, a rendu hier un communiqué public sur les violences subies par la population en Kabylie.

 

Communiqué du RCD

 

«Depuis quelques semaines, la Kabylie est de nouveau le théâtre de sanglants attentats.
De nouveaux orphelins, de nouvelles veuves viennent allonger la longue liste du malheur. Le RCD s’associe à la douleur de l’ensemble des familles des défunts, victimes directes ou indirectes d’un système qui a fait de la violence et de la manipulation une stratégie, livrant la population de la région aux tueries, aux kidnappings et à la délinquance.

 

Dans les dernières attaques, de nombreuses questions se posent. Pourquoi la Kabylie est-elle, une fois de plus, particulièrement ciblée ? Pourquoi cette recrudescence survient-elle dans un moment de grandes incertitudes sur la cohésion et le futur immédiat du pouvoir ? Pourquoi à Azazga, Akfadou, et Maâtkas les maisons attaquées où les victimes sont-elles essentiellement des militants ou des sympathisants du RCD ?

 

 Sans chercher à faire des distinctions sur l’origine et l’appartenance de ces victimes, force est de constater que la région et la période choisies comme l'engagement connu de nombreuses personnes tuées soulignent une donnée récurrente dans les phases particulièrement sensibles de la vie politique nationale : à chaque fois que les clans se déchirent à Alger, la Kabylie est mise sous tension. Il est, en la circonstance, légitime d’appréhender les derniers drames à travers cette grille de lecture.

 

La vigilance des citoyens est plus que jamais sollicitée. Il s’agit de ne pas se laisser entraîner dans des affrontements qui ne concernent ni de près ni de loin le devenir de la collectivité nationale. Pour éviter de nouveaux deuils et permettre au pays de vivre dans la paix, la liberté et la justice, les Algériens se doivent de garder le cap sur une donnée fondamentale : la survie de la nation passe par le changement du système.»

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article