Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

 

 

sadek5

DR-Arrestation de Mohand Sadek Akrour devant le siège de la wilaya dimanche après midi

 

 

 

 

 

« Attroupement et marche non autorisés », « atteinte aux biens publics » sont certains des chefs d’inculpation retenus contre les manifestants. L’ex maire de Barbacha, qui reste sous contrôle judicaire avec certains autres manifestants, est accusé également « d’outrage au wali ». Le point avec Farid Ikken de Bejaïa-aujourd’hui

 

 

 

Mohand Sadek Akrour et les autres manifestants relâchés

 

 

Les vingt cinq manifestants arrêtés hier devant le siège de la wilaya lors du rassemblement des habitants de Barbacha ont été relâchés en début de soirée du lundi. L’ex maire de Barbacha, Mohand Sadek Akrour a été le dernier à quitter le tribunal de Béjaia à 21h15, dans la soirée du lundi sous les applaudissements et cris de joie de centaines de citoyens venus exprimer leur soutien aux personnes arrêtées par la police. Il avait du bandage au niveau du nez et avait l’air très fatigué.

Plusieurs chefs d’inculpation ont été retenus contre les manifestants, selon Halim Hamadache, l’un des avocats qui se sont constitués volontaires pour défendre les personnes interpellées. Attroupement et marche non autorisés, atteinte aux biens publics sont certains des chefs d’inculpation retenus contre les manifestants. L’ex maire de Barbacha qui reste sous contrôle judicaire avec certains autres manifestants est accusé également « d’outrage au wali », indique la même source qui précise que les avocats vont faire appel dès demain.

Les arrestations des vingt-quatre manifestants se sont déroulées dans des circonstances très contestées par la population de Barbacha qui dénonce l’utilisation de violence inutile contre des manifestants pacifiques, passage à tabac de plusieurs manifestants, notamment de l’ex maire Mohand Sadek Akrour et un jeune manifestant qui souffre de blessures au niveau de la tête et de la jambe gauche. Il a été transporté à l’hôpital Khelil Amrane avant d’être transféré dans une clinique privée à Sétif.

« C’est le wali qui a donné l’ordre de pourchasser les manifestants à Béjaia et de procéder à l’arrestation de Mohand Sadek Akrour avant de le tabasser à l’intérieur même du siège de la wilaya », raconte un des manifestants relâchés ce soir. « Je les ai vu de mes propres yeux le jeter per terre et le rouer de coup. Je crois qu’il a le nez cassé », précise-t-il.

« Il y a eu un échange de propos très sévères entre le wali et Mohand Sadek au siège de la wilaya », ajoute un autre manifestant.

Les manifestants avaient fermé le siège de la wilaya dimanche pendant plusieurs heures pour réclamer la dissolution de l’assemblée populaire communale de Barbacha avant que les forces de police n’interviennent pour lancer une chasse aux manifestants qui s’est soldée par l’arrestation de vingt cinq manifestants dont l’ex maire de Barbacha Mohand Sadek Akrour qui a été arrêté par les forces de police devant le siège de la wilaya.

 

Farid Ikken, 25 mars 2013. bejaia-aujourdhui.com

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article