Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

Belkacem Benameur, maire de Naciria, Willaya de Boumerdes, candidat à la députation lors des législatives du 10 mai 2012 et secrétaire national du FFS est l’objet d’un harcèlement judiciaire depuis la campagne électorale pour des faits remontant à l’année 2008 sur plainte du Wali de Boumerdes.

Selon le communiqué du FFS, signé de Ali Laskri, qui dénonce cette situation, les faits remontent au mois d’avril 2008. Après une délibération de l’assemblée communale, le président de l’APC avait procédé à la levée de barricades de sécurité qui obstruaient la route menant au siège de l’APC, la poste, la polyclinique, la gendarmerie et le commissariat de police, une mesure saluée et soutenue par la population locale.

Le Wali et le chef de Daïra se sont opposés à cette décision en invoquant des raisons de sécurité et ont introduit une action en justice auprès du Tribunal de Rouiba.

Après avoir fait l’objet de deux auditions pendant la campagne électorale, le maire est à nouveau convoqué, demain mercredi, devant le juge d’instruction pour incitation à attroupement non armé et pour avoir outrepassé ses prérogatives.

Le FFS s’interroge sur le moment choisi par la justice pour réactiver des poursuites concernant des faits qui remontent à plus de quatre ans.

Le FFS dénonce l’intimidation, voire des pressions politiques intolérables exercées sur un cadre politique, un représentant de la population et un candidat régulièrement admis à participer aux élections du 10 mai 2012.

Le FFS considère que l’autorité de l’Etat est compatible avec la liberté des citoyens et de leurs représentants.

 

22 mai 2012. Source Communiqué du FFS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article