Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

 

 

Son procès en appel est programmé pour le 17 novembre.

 

Selon les premières informations et ma lecture du jugement:

       

1- l'accusation est basée sur le témoignage d'un individu qui est allé voir la police "comme quoi l'accusé lui a donné un DVD de propagande chrétienne et ayant proférer des insultes contre le prophète Mohamed".

Ce même témoin qui n’était pas présent le jour de l'audience.

      

2- pendant l'audience, l'accusé a nié formellement avoir tenu ces propos.

      

3- le juge ne s'est intéressé qu'au fait que l'accusé était un musulman converti au christianisme. Ce juge n'a pas arrêté de menacer l'accusé "s'il ne revenait pas à l'islam"."RAK GHADI TENDAM", était l’expression utilisée.

     

4- pendant tout ce temps, l'accusé répondait qu'il avait choisi par conviction et qu'il était prêt a assumer les conséquences de son choix.

     

5- Le procureur a  requis  3 ans de prisons et le juge l'a condamné a 5 ans plus l'amende de deux cents mille dinars.

     

6-Dans la motivation du jugement, revient le mot "Ridda" (hérésie en islam) et pourtant la condamnation est basée seulement sur l'article (?) du code pénal qui parle d'offense au prophète.

 

Cher(e) ami(e), comme vous le constatez, il s'agit d'un procès digne des pires moments de l'inquisition. Si ce juge avait eu la possibilité de prononcer la peine de mort, il l'aurait fait car, pour lui, ce serait conforme à la Charia.

 

Si demain, ce jeune est condamné à la prison et enfermé, c'est l'envoyer à la mort.

Il n'est pas trop tard pour empêcher ce crime contre la dignité d'un homme et la liberté.

 

Faites circuler cette information.

 

B. M. militant des droits de l'homme

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article