Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

JA

 

 

 

« Les proches de la victime ont accusé Ennahda d'être responsables du meurtre ».

La dépêche

de l’AFP rendant compte de l’assassinat de Chokri Belaïd, un des dirigeants du Front de gauche, donne le ton de la campagne médiatique prévisible ciblan Ennahda.

Le commando a exécuté  Chokri Belaïd avec un grand professionnalisme, le tueur signant le crime en s’habillantd’un burnous.

 

Un témoin assure : « c’était des professionnels ; ils ont déboulés à toute vitesse et en un rien de temps, ils l’ont visé à la tête ».

 

L’objectif de cette provocation, qui survient dans un climat de crise politique, peut paraître évident pour une personne raisonnable. Le peuple tunisien saura sans doute analyser avec clairvoyance les intentions de ceux qui ont payé ce « contrat », destiné à ruiner le dialogue national proposé par le syndicat UGTT pour organiser la transtion jusqu’aux élections de l’été.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article