Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

Le SNMG, qui était de 15.000 DA, passe à 18.000 DA à compter de janvier 2012. L’Ugta, seule syndicat de salariés présent à la Tripartite, avait demandé 20 000 dinars. Finalement, après quelques heures de discussion, la centrale semble avoir accepté, sans même grogner, les 18 000 dinars.

 

Rejetant une autre proposition de l’UGTA, mais aussi de da Fédération des retraités, la Tripartite a décidé d’exclure la baisse de l’IRG, l’impôt sur les salaires ponctionné à la source et jugé exorbitant par les salariés, alors que les revenus non salarié échappent largement à la fiscalité.

 

On ne cherchera pas d’argent de ce côté. Et pour éviter le déficit budgétaire, on gardera l’IRG à ses taux actuels parce qu’elle « constitue une source majeure de la fiscalité ordinaire du pays », selon le communiqué de la Tripartite. La boucle est bouclée, il n’y aura pas de politique fiscale rigoureuse dans le sens de la justice sociale.

 

Le Patronat a quand même fait une concession en faveur de l’extension du recours aux conventions collectives, tandis que le gouvernement s’engage de son côté à reprimer « toute violation persistante au libre exercice l’exercice du droir syndical ». Selon l’APS, l’ensemble des organisations patronales participant à la tripartite ont renchéri en se déclarant, indique-t-on dans le communiqué, "solidaires dans la défense de ce droit des travailleurs". Rabi ou rham’tou.

 

Des affirmations à prendre pour ce qu’elles sont, car comme le disait Frantz-Rober Strauss le défunt chancelier de Bavière : « Il faut mettre les principes très haut, comme ça on peut plus facilement passer en dessous ».

 

S. A.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article