Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Un manifestant brandit une pancarte représentant Edward Snowden lors d’une marche de protestation contre les méthodes de collecte de données de l’Agence de sécurité nationale américaine (NSA) tenue la semaine dernière. En se basant sur des documents fournis par l’ex-agent de la NSA, le quotidien The Guardian a dévoilé mercredi l’existence d’un autre programme d’espionnage du Web. 

DR- Un manifestant brandit une pancarte représentant Edward Snowden lors

d’une marche de protestation contre les méthodes de la NSA.

 

 

 

 

 

 

 

Il s’appelle XKeyscore.

Ce logiciel peut retrouver presque n’importe qui n’importe où sur la planète en cherchant dans le contenu des courriels, des clavardages, des bases de données et des historiques de navigation de millions d’internautes. Pour avoir accès à cette gigantesque base de données, poursuit le quotidien, un analyste de la NSA n’a besoin d’aucune autorisation préalable d’un juge ou d’un supérieur.

 

 

Le quotidien britannique The Guardian nous apprend que le XKeyscore est le programme utilisé par l’Agence de sécurité nationale américaine (NSA) selon des documents fournis par Edward Snowden, l’ancien agent de la NSA à l’origine des récentes révélations sur l’ampleur de la surveillance américaine des communications.

 

 

Ces nouvelles révélations viennent appuyer les déclarations précédentes d’Edward Snowden, qui décrivaient la capacité des services secrets américains. « Je pourrais, en étant simplement assis à mon bureau, surveiller les échanges en ligne de n’importe qui, de vous, de votre comptable, d’un juge fédéral ou même du président si j’ai une adresse courriel personnelle. »

 

 

Sur son site, le quotidien décrypte dans une présentation PowerPoint de 32 pages, apparemment issue d’une séance de formation destinée à des agents du renseignement américain, le fonctionnement de XKeyscore. On y explique que les agents du NSA peuvent chercher, en temps réel, dans le contenu des courriels ou de toutes autres activités sur Internet pour remonter vers les personnes ciblées. Le programme repose sur l’utilisation de quelque 500 serveurs disséminés dans le monde, y compris en Russie, en Chine ou au Venezuela. Et contrairement aux autres programmes de surveillance, XKeyscore permet de faire des recherches sans nécessairement connaître une adresse courriel. Il suffit d’avoir un nom, un numéro de téléphone, l’adresse IP ou des mots-clés pour obtenir des informations sur une personne et sur toutes ses activités sur Internet. The Guardian souligne que ce logiciel permet aux services de renseignement d’accéder à « pratiquement tout ce qu’un utilisateur lambda fait sur Internet ».

 

 

Source: AFP, 01 août 2013

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article