Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Ain-Temouchent. Mandat de dépôt contre les sept policiers accusés d’être responsables du décès d’un jeune manifestant lors des protestations contre la liste des attributions jugée injuste  des logements sociaux. Il s’agit notamment du commissaire et de deux inspecteurs.

 

Air Algérie. Les négociations salariales entre la direction et le syndicat du personnel navigant commercial, reprennent demain.  Lundi, les négociations entre les deux parties avaient duré plusieurs heures sans déboucher sur un accord.

 

Le livre de Hadj Nacer. «Pour l'heure, il n'existe pas de véritables élites économiques en Algérie et encore moins d'une classe d'entrepreneurs, même si quelques réussites individuelles permettent de faire croire le contraire». C’est ce qu’affirme l’ancien gouverneur de la Banque centrale dans un ouvrage publié chez Barzak, «La Martingale algérienne, réflexions sur une crise».

 

Grève à l’usine de carrosserie industrielle de Tiaret. Les revendications mêlent les exigences de formation, d’harmonisation des statuts avec ceux de la maison mère SNVI de Rouiba, mais aussi l’absence de transparence concernant la session de part au profit du consortium français Behn Titan Kaiser (BTK) et les clauses qui l’accompagnent. Les grévistes demandent des clarifications sur « la teneur de ce contrat aux contours douteux, notamment dans son volet social et le rôle que le syndicat joue».

 

Les salariés de Tonic industrie créent leur syndicat autonome. Avec ses 2800 salariés, Tonic Industrie, implantée sur 40 hectares, est une des principales entreprises de la région d’Alger. Le nouveau syndicat est convaincu qu’avec une gestion plus rigoureuse, l’amélioration des conditions de travail et la résolution des problèmes socioprofessionnels,  il est possible d’accroître considérablement la production et de multiplier par trois les effectifs de cette usine de transformation du papier.

 

Les travailleurs des transports urbains des deux principales villes du pays font parler d’eux. A Oran, c’est l’ETO qui sera en grève demain pour dénoncer «la situation financière catastrophique» et exiger une commission d’enquête sur la gestion de l’entreprise. A Alger, les 22 salariés de la faim de l’Etusa « prolongent » leur grève de la faim pour obtenir l’annulation des élections syndicales, qu’une pétition signée par 594 salariés avait jugé «illégitime» le 20 juin dernier.

 

Hadj Nacer écrit un livre. «Pour l'heure, il n'existe pas de véritables élites économiques en Algérie et encore moins d'une classe d'entrepreneurs, même si quelques réussites individuelles permettent de faire croire le contraire». C’est ce qu’affirme l’ancien gouverneur «réformateur» de la Banque centrale, dans un ouvrage publié chez Barzak, «La Martingale algérienne, réflexions sur une crise».

 

Bonne nouvelle. Dans la région d’El Tarf, cinq conserveries de tomates  ont repris timidement leurs activités depuis quelques jours, après trois années de régression, marquées par la fermeture des deux grandes conserveries Aurès et El Bousten, ainsi que la réduction considérable des surfaces de culture de la tomate industrielle.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article