Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

 

Nous sommes nombreux à avoir connu de près Tayeb Bouhraoua. Et à témoigner de sa personnalité très attachante. Communiste "dans l'âme", il puisait la permanence de sa motivation dans l'intime connaissance de la condition commune et du savoir anonyme des Algériens ordinaires. Sadek Hadjerès lui rend hommage.

 

 

Tayeb Bouhraoua vient de nous quitter

 

 

Par Sadek Hadjerès, 18 octobre 2013

 

 

 

Militant du mouvement patriotique, syndical et communiste depuis les années quarante du siècle dernier

 

Cadre du PCA et du PAGS, homme de terrain, figure authentique de la paysannerie pauvre et de l’intelligentsia ouvrière

 

Symbole de modestie, de sang froid et de grande efficacité dans les moments les plus difficiles

 

Par de nombreux traits de son caractère et de son abnégation, de son attachement vivant et quotidien au peuple déshérité et combatif, par son intelligence sociale, comme William Sportisse, Mahmoud Latrèche et tant d’autres à peu près de son âge et de son époque qui furent ses compagnons de lutte, il est et restera en dépit de son effacement volontaire, une des figures de notre fierté collective.

 

Peu enclin à se mettre en avant et parler de lui-même et néanmoins conteur inépuisable de la société profonde et des épisodes de lutte dont il fut acteur ou témoin, il faut regretter qu’il n’ait été convaincu que trop tard de laisser enregistrer ses souvenirs pour les jeunes générations dont il se sentait pourtant très proche et qu’il comprenait bien.

 

Je m’efforcerai plus tard de restituer quelques uns des moments où sa participation et son intervention furent décisives ou significatives.

 

Je voudrais avant tout aujourd’hui adresser mes condoléances émues et celles de nombreux camarades à tous les membres de sa famille, sans oublier son beau frère le paysan-cheminot Messaoud Belmadani, autre figure respectée du mouvement ouvrier et syndical. Certains d’entre eux ont connu de grands malheurs et souffrances de par les harcèlements et agissements ignobles de la police politique qui leur a fait payer très cher l’engagement de notre camarade.

 

Honneur à toi, Tayeb, avec l’Algérie laborieuse qui se construit dans les difficultés et la douleur, nous honorerons en actes ta mémoire.

 

 

Source: socialgerie.net

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article