Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

samedi 16 juin 2012, par Al Faraby

 

 

"A Paris, Laurent Fabius a indiqué que la France, les Etats-Unis, la Russie et d’autres pays discutaient de la succession du président syrien"
"à Moscou, Sergueï Lavrov a démenti"
"moi, je crois le russe"
"pourquoi ?"
"à cause des accords de Sykes-Picot"
"connais pas"
"ce sont des accords secrets signés le 16 mai 1916, entre la France et la Grande-Bretagne, prévoyant le partage du Moyen-Orient à la fin de la guerre en zones d’influence entre ces puissances"
"et alors ?"
"en janvier 1918, les révolutionnaires russes découvrent ces accords dans les archives du tsar, les dénoncent et les révèlent au monde entier"
"oui mais..."
"mais quoi ?"
"les russes d’aujourd’hui ne sont plus les mêmes que ceux d’hier"
"que veux-tu dire ?"
"ceux d’aujourd’hui veulent participer aux nouveaux accords en préparation"
"tu veux dire qu’ils ne sont plus des révolutionnaires"
"... !?"

 

 

Al Faraby
Samedi, 16 juin 2012

Le 16 mai 1916, faisant suite à un travail préparatoire épistolaire de plusieurs mois entre Paul Cambon, ambassadeur de France à Londres, et Sir Edward Grey, secrétaire d’État au Foreign Office, l’accord Sykes-Picot est conclu entre la France et le Royaume-Uni à Downing Street entre Sir Mark Sykes, et François Georges-Picot. Il prévoit à terme un dépeçage du Moyen-Orient, c’est-à-dire l’espace compris entre la mer Noire, la mer Méditerranée, la mer Rouge, l’océan Indien et la mer Caspienne, alors partie intégrante de l’Empire ottoman. La Russie tsariste participe aux délibérations et donne son accord, comme l’Italie, aux termes du traité secret.

Le Moyen-Orient est découpé, malgré les promesses d’indépendance faites aux Arabes, en 5 zones :
1 - zone bleue française, d’administration directe formée du Liban actuel et de la Cilicie ;
2 - zone arabe A, d’influence française comportant le nord de la Syrie actuelle et la province de Mossoul ;
3 - zone rouge britannique, d’administration directe formée du Koweït actuel et de la Mésopotamie ;
4 - zone arabe B, d’influence britannique, comprenant le sud de la Syrie actuelle, la Jordanie actuelle et la future Palestine mandataire ;
5 - zone brune, d’administration internationale comprenant Saint-Jean-d’Acre, Haïfa et Jérusalem. La Grand-Bretagne obtiendra le contrôle des ports d’Haifa et d’Acre.

 

Publié sur Assawra-info (avec la carte des accords de dépeçage)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article