Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

 

DR

Après celle de novembre dernier, une conférence internationale sur la crise en Syrie a débuté mercredi à Téhéran, avec la participation de plus de 40 représentants de pays et d’organisations internationales.

 

 

 

APS, Téhéran, 29 mai 2013

 

Le ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci  a souligné, mercredi à Téhéran, l’impératif d’intensifier les efforts de la communauté internationale en vue de réunir les antagonistes syriens autour d’une même table de dialogue avant qu’il ne soit trop tard.

"Nous sommes réunis, aujourd’hui, alors que la crise en Syrie fait quotidiennement de nouvelles victimes innocentes et nous offre des images violentes et tragiques inédites dont la barbarie n’a pas épargné les fondements civilisationnels et historiques de ce pays cher à nos coeur. Nous sommes, tous, appelés à intensifier et à conjuguer nos efforts en vue de réunir les antagonistes sur une même table de dialogue avant qu’il ne soit trop tard", a affirmé M. Medelci dans son intervention lors de travaux de la Conférence internationale de Téhéran sur la Syrie.

La réunion de Téhéran s’inscrit en droite ligne avec les efforts internationaux visant à mettre fin à la crise en Syrie et se tient à la veille de la Conférence de Genève 2 prévue prochainement, a-t-il indiqué précisant que "la Conférence de Genève devrait constituer un tournant décisif pour le processus de règlement de la crise en Syrie, pour peu qu’il y ait mobilisation générale pour y assurer le succès".

Dans ce contexte, M. Medelci a salué "la décision du Gouvernement syrien de participer à cette conférence" formant le voeu de voir "les différentes factions de l’opposition syrienne aboutir à un consensus sur la délégation devant les représenter à cette réunion, ce qui permettra indéniablement de poser un nouveau jalon sur la bonne voie du règlement de cette crise".

"Depuis le déclenchement de la crise en Syrie, l’Algérie n’a ménagé aucun effort pour aboutir à un règlement pacifique et consensuel à même de mettre fin à l’effusion de sang du peuple syrien et de répondre à ses aspirations légitimes à la liberté, à la démocratie et à la bonne gouvernance", a déclaré le Chef de la diplomatie qui s’exprimait sur les efforts consentis par l’Algérie pour endiguer et régler la crise en Syrie.

Pour ce faire, l’Algérie "n’a manqué aucune des réunions et conférences régionales et internationales organisées sur la Syrie. Elle réaffirme, à chaque fois, sa position inébranlable appelant à la cessation immédiate des violences, quelle que soit leur origine, et à l’ouverture d’un dialogue sérieux et inclusif auquel participeraient toutes les composantes du peuple syrien, à même de préserver l’unité, la stabilité et la souveraineté de la Syrie loin de toute ingérence étrangère", a poursuivi le ministre.

M. Medelci a salué les efforts de l’Iran qui a organisé cette réunion ajoutant que cela "dénote d’une volonté sincère de contribuer au règlement de cette crise qui secoue la Syrie depuis près de deux ans et dont l’impact se veut tragique tant sur le plan humanitaire que sécuritaire en Syrie et dans les pays voisins".

Le Chef de la diplomatie algérienne a exprimé son souhait de voir cette réunion contribuer au succès de la prochaine conférence internationale sur la Syrie "pour mettre fin aux souffrances du peuple syrien et permettre à la Syrie de recouvrer paix et stabilité".

 

 

Aps

 

 

Medelci appelle les antagonistes syriens à faire prévaloir le langage de la paix

 

Le ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci, a appelé les antagonistes syriens à faire prévaloir le langage de la paix et à s’éloigner de tout ce qui pourrait exacerber le conflit et alimenter la violence et les hostilités dans ce pays.

"Nous appelons toutes les antagonistes syriens à faire prévaloir le langage de la paix et à éviter tout ce qui pourrait exacerber le conflit et alimenter la violence et les hostilités au regard du stade critique de la crise en Syrie", a preconisé M. Medelci qui s’exprimait devant la conférence internationale sur la Syrie qui se tient à Téhéran.

"Nous réitérons à cet égard notre plein soutien aux efforts des Nations unies et de l’envoyé commun de la ligue arabe et de l’ONU Lakhdar Brahimi visant le lancement d’un processus politique transitoire qui tienne compte d’un arrêt immédiat des violences et concrétise les aspirations du peuple syrien dans le cadre du respect de la souveraineté de la Syrie et son intégrité territoriale", a ajouté M. Medelci.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article