Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Skikda : Des habitants «ferment» leur village

 

par A. Boudrouma

 

Hier, pour la seconde journée consécutive, les habitants de Stora, port de pêche et de plaisance à 4 kilomètres à l'ouest du chef-lieu de wilaya de Skikda, ont érigé des barricades de fortune pour interdire tout accès à leur village.

Le chef de daïra de Skikda qui s'est déplacé à Stora, jeudi dernier, au premier jour du rassemblement, pour tenter un dialogue, s'est vu opposer un niet catégorique des citoyens qui ont exigé la présence du wali en personne. Face à ce blocage, les autorités ont dépêché hier sur les lieux d'importants renforts de police qui ont pris place aux abords du commissariat de Stora, en face du barrage érigé par les contestataires, attendant l'ordre d'intervenir pour dégager l'entrée du village.

Juste après la prière du vendredi, le rassemblement a commencé à grossir avec l'afflux de badauds se rendant sur les plages proches par cette journée de chaleur. Un membre d'une association a soutenu que c'est la location du parking de Stora à un opérateur privé et l'aménagement d'un mur bloquant l'accès au port qui ont mis le feu aux poudres. Il a affirmé que «les citoyens ne comprennent pas pourquoi les autorités les ont ignorés à ce point en confiant l'exploitation du parking à un citoyen qui n'est même pas originaire de Stora, sans passer par les procédures d'adjudication suscitant la colère des jeunes sans emploi qui se comptent par centaines. En outre pourquoi avoir érigé un mur hideux pour interdire l'accès au port de pêche qui a de tout temps été ouvert et qui fait corps avec le village!».

Ces deux points qui ont fait réagir les citoyens ont été cependant assortis d'autres revendications placardées dans des affiches érigées près du barrage, à savoir le logement, l'emploi, l'eau potable, la réfection des routes et l'éclairage public aux côtés de la lutte contre les fléaux sociaux et la réalisation d'un stade et enfin élever Stora, qui n'est actuellement qu'une simple agglomération dépendant de Skikda, au rang de commune à part entière «pour pouvoir solutionner efficacement les différents problèmes posés que l'annexe de la municipalité de Skikda implantée au village n'arrive pas à prendre en charge».

Hier après-midi, aucun signe de détente ne semblait se profiler à l'horizon, en dépit de l'appel de certains sages du village à un dialogue et du prêche du vendredi de l'imam de la mosquée qui a exhorté les citoyens à user de patience car les problèmes soulevés ne sont pas spécifiques à Stora. Les protestataires exigent des promesses écrites des autorités pour la prise en charge des problèmes soulevés «afin d'éviter que le scénario des engagements non tenus des responsables qui se sont succédé ne se répète indéfiniment» et souhaitent qu'il n'y aura pas de heurts estimant que «c'est un droit de manifester pacifiquement, il s'agit de simples obstacles posés sur la route pour attirer l'attention des autorités qui manifestement ont préféré le recours à la force publique en nous opposant les forces de l'ordre et de surcroît juste après la prière !».

Le Quotidien d’Oran, 19 mai 2012

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article