Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

 

 

Les communistes soudanais soutiennent les manifestations populaires et construisent une « alternative démocratique » au régime autoritaire d'Omar el Bechir

 

 

Ce mercredi 4 juillet, les principaux partis politiques d'opposition, parmi lesquels le parti Umma et le Parti communiste, ont signé le document politique intitulé « Alternative démocratique ». Un accord conclu après vingt jours de manifestations de masses ininterrompues contre le régime d'El Bechir.

 

 

Ces manifestations pacifiques, qui ont embrasé les principales villes et bourgs du pays, rencontrent les mesures répressives les plus impitoyables, les arrestations massives, la torture pour ceux qui sont détenus, le déni des soins médicaux, et les passages à tabac. Malgré tout, les manifestants continuent à défier la répression d’État et envahissent les rues. Hier, les étudiants de l'Université de Khartoum sont descendus dans la rue pour la énième fois.

 

Les journalistes, membres du Réseau des journalistes démocrates, ont manifesté par centaines devant le bâtiment des droits de l'Homme de l'ONU, exigeant la fin de la répression policière et le respect de la liberté d'expression ainsi que la libération des journalistes incarcérés. Il convient de mentionner que les forces de sécurité ont libéré deux journalistes égyptiennes et les ont renvoyées dans leur pays.

 

Les avocats, par centaines, se sont rassemblés devant le Ministère de la Justice, exigeant le respect de la constitution, des procès justes pour les manifestants, des conditions meilleures et plus humaines pour les détenus, y compris le droit à consulter des docteurs ou des avocats de la défense, et enfin la libération de tous les prisonniers politiques.

 

Il est évident que les manifestations, qui ont commencé comme des expressions de colère face à la hausse des prix et aux mesures d'austérité, prennent progressivement une forme différente, avec de nouvelles forces rejoignant le mouvement de protestations et avec de nouvelles revendications politiques au premier plan. Le mot d'ordre exigeant le renversement du régime devient la revendication première du peuple.

 

En réponse à ces manifestations et aux luttes, qui ne cessent de monter, du peuple Soudanais, le document sur l' « Alternative démocratique » a été signé. Le document appelle à une période de transition, durant laquelle le pays serait régi par une Déclaration constitutionnelle spéciale, qui commence par la mise en place d'un gouvernement d'union nationale et doit s'achever par l'organisation d'élections justes, libres et honnêtes.

 

Par ailleurs, le document lance un appel à la séparation de la religion et de l’État, le bannissement de l'exploitation de la question religieuse à des fins politiques et son instrumentalisation dans la lutte politique, afin d'assurer la stabilité et la paix sociale. Le document a défini la voie tactique privilégiée pour renverser le régime, celle des grèves, des manifestations pacifiques, des occupations, de la désobéissance civile, et de la révolution populaire.

 

Les différentes forces politiques se sont mises d'accord pour continuer la lutte jusqu'à la victoire finale, insistant sur le fait qu'il n'y a plus de place pour les négociations avec le régime.

 

Le principal défi désormais est de transformer le document en un manifeste populaire qui pourrait aider à rassembler toutes les forces d'opposition, afin de lancer l'assaut final contre le régime. Le Parti communiste soudanais, qui a signé le document, souhaite insister sur le fait que l'adhésion à ce document par ceux qui l'ont signé, et le soutien d'autres forces qui mènent une lutte acharnée au Darfour, au Sud-Kordufan, et sur le Nil Bleu, ainsi que la solidarité internationale, doivent ouvrir la voie à la fin du régime actuel, aux souffrances de notre peuple, et à l'instauration d'un Soudan démocratique.

 

 

Parti communiste du Soudan. Publié le 6 juillet 2012 sur solidarité internationale-overblog

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article