Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

 L'université du 20 Août 1955 de Skikda a été paralysée hier par un mouvement estudiantin de grande ampleur qui intervient au lendemain du conflit opposant une cinquantaine d'étudiants écartés des listes du master et le rectorat.

Les propositions que leur a avancées le recteur jeudi dernier ont été rejetées car elles ne répondaient pas aux revendications formulées, à savoir le maintien à l'université de Skikda qui doit trouver une solution localement. Les étudiants privés de master ont entamé une série de manifestations pacifiques dont la fermeture de 3 départements mais ils ont été délogés, la semaine écoulée, de force par le recteur en compagnie d'agents de sécurité suite à quoi, ils iront passer plusieurs nuits devant le rectorat dans des conditions déplorables, attirant la sympathie de nombreux autres étudiants qui voyaient d'un mauvais œil le sort réservé à leurs camarades.

Le manque de communication, comme l'a reconnu le recteur lui-même, lors de la conférence de presse de jeudi, n'a pas aidé à résoudre la crise qui s'en est allée en s'amplifiant pour se généraliser à l'ensemble de l'université.

C'est pour cette raison, qu'un vaste mouvement de solidarité ayant recueilli l'adhésion en masse des autres étudiants s'est formé et les portes de l'université ont été carrément fermées. La tentative de dialogue initiée par le recteur a été carrément repoussée cette fois-ci. «Nous savons d'avance ce qu'il va nous dire, alors à quoi bon perdre du temps en palabres!», soutiennent les étudiants frondeurs qui attendent une réaction du ministère de l'Enseignement supérieur.

Des représentants d'organisations estudiantines ont été mis à l'écart du mouvement car accusés de ne pas avoir défendu leur cause comme il se doit, par une intégration aux effectifs devant poursuivre leurs études de master, dans le cadre du LMD comme on le leur a promis, ont-ils tenu à signaler.

A. Boudrouma. 31 octobre 2011. Le Quotidien d’Oran

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article