Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a dénoncé mercredi la position des États-Unis à l'égard de l'opposition syrienne comme étant une "justification du terrorisme".

 

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a dénoncé mercredi la position des États-Unis à l'égard de l'opposition syrienne comme étant une "justification du terrorisme", accusant Washington de ne pas avoir condamné l'attentat du 18 juillet à Damas. "C'est une position assez horrible", a déclaré Sergueï Lavrov en évoquant cet attentat dans lequel plusieurs hauts responsables du régime syrien ont été tués. "Je n'arrive même pas à trouver les mots pour formuler notre position à ce sujet. C'est une justification directe du terrorisme", a-t-il dit lors d'une conférence de presse.

Le chef de la diplomatie russe a critiqué l'ambassadrice des États-Unis à l'ONU, Susan Rice, affirmant qu'elle avait déclaré après l'attentat de Damas que le Conseil de sécurité de l'ONU devait voter une résolution imposant des sanctions à la Syrie, à laquelle Moscou a mis son veto la semaine dernière. "En d'autres termes, cela signifie que nous (les États-Unis) allons continuer de soutenir de tels actes terroristes aussi longtemps que le Conseil de sécurité ne fait pas ce que nous voulons", a déclaré Sergueï Lavrov.

 

Source AFP, 25 juillet 2012

 

Par ailleurs, toujours selon l'AFP, la Russie a condamné, aujourd'hui, les nouvelles sanctions de l'Union européenne contre la Syrie, qualifiant de "blocus" ces mesures qui prévoient notamment un renforcement des contrôles de l'embargo sur les armes transportées par navires et aéronefs. "Au fond, les mesures prises par l'Union européenne peuvent être considérées comme un blocus aérien et maritime", a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué. La Russie a réitéré son hostilité aux sanctions unilatérales qu'elle juge "contre-productives".

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article