Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

 

Copiant, mal, la presse occidentale à sensation, les responsables des journaux algériens s’adonnent à la surenchère, mais avec infiniment plus d’imprudence dans la vérification de leurs informations.

 

 

 


 

« Haroun-Zaki et Brahim découverts assassinés, après avoir été mutilés, les Algérien sous le choc », c’est le gros titre à la une du quotidien Le Soir d’Algérie. Le titre de une du Temps d’Alkgériue est plus gros et son contenu encore plus gore : « Les corps mutilés de Haroun et Ibrahim retrouvé découpé en morceau ».  "L'Horreur à Constantine" titre l'Expression. Même le Quotidien d’Oran, contrairement à El Watan plus prudent, a sacrifié à la surenchère sensationnaliste, sur huit colonnes à la une.

 

 

 

   

Ce matin, Le chargé de communication du CHU Benbadis, Aziz Kaâbouche, a démenti ces informations sur la mutilation des deux corps. «Je tiens à rassurer toute la population de Constantine que les corps des deux enfants n’ont subi aucune mutilation selon les rapports des médecins légistes qui ont procédé à l’autopsie », a-t-il déclaré ce matin sur les ondes de la radio locale, en précisant que les deux enfants sont morts par strangulation.

 

 

 

 

   

 

Hram a likoum! Lirons-nous demain l’autocritique des quotidiens imprudents et une analyse de leur propension à utiliser comme fonds de commerce des faits divers de plus en plus inquiétants.  

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article