Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

 

Pour la première fois en près d'un demi-siècle, 52 % des gens estiment que les États-Unis devraient "s'occuper de leurs propres affaires sur le plan international et laisser les autres pays tenter de se débrouiller au mieux par eux-mêmes", contre seulement 38 % pensant le contraire, selon un sondage publié mardi. La politique étrangère de l'actuel président Barack Obama est d'ailleurs vivement critiquée dans l'étude : 56 % la désapprouvent, contre 34 % qui la soutiennent. 70 % des personnes interrogées jugent en outre que les États-Unis inspirent moins de respect que par le passé, soit des niveaux similaires à ceux de la fin du deuxième mandat de George W. Bush.

 

 

Le yuan devance l'Euro. La devise chinoise a supplanté la monnaie unique européenne en tant que deuxième monnaie la plus employée dans le monde, dans les transactions financières, derrière le dollar, selon la société financière Swift, spécialisée dans le transfert de données entre établissements financiers. Sa part de marché est désormais de 8,66%, par rapport à 1,89% en janvier 2012. Le dollar est toutefois encore très loin devant avec plus de 81% de part de marché. L'euro a quant à lui reculé de 7,87% à 6,64%.

 

 

 

On connaît le développement spectaculaires des rapports économiques entre la Chine et le continent africain. Ce développement ne semble pas décourager les autres pays émergents notamment ceux du BRICS. Les échanges avec l’Inde ont quintuplé entre 2004 et 2010 pour atteindre 130 milliards de dollars : elle est le deuxième fournisseur du continent avec 6 % de part de marché. Son opérateur de télécoms Bharti Airtel a racheté le groupe Zain, implanté dans 17 pays africains, pour près de 10 milliards d’euros. Le Brésil, très présent en Afrique du Sud et en Angola, diversifie de plus en plus ses activités (agroalimentaire, pétrole, aéronautique, minerais). La Malaisie a aussi fait une percée remarquée en devenant le troisième investisseur en Afrique en 2011, derrière les Etats-Unis et la France. Le Vietnam et la Turquie ne sont pas en reste. Au total, selon l’Institut Montaigne, les pays émergents détiennent 14 % des stocks d’investissements en Afrique et représentent un quart des flux d’investissements rentrants.

 

 

La Commission européenne met en place une stratégie de communication(analysée par Elisabeth Schneiter dans Reporterre)pourconvaincre l’opinion que le TAFTA (Accord transatlantique de libre-échange) est une bonne chose et répondre aux vives inquiétude qu'il suscite, car le mandat de négociation pour le TAFTA révèle la volonté de la Commission européenne de renforcer le pouvoir des entreprises transnationales. La ligne de communication préconise "une attaque globale sur tous les fronts, médias et réseaux sociaux, sensibilisation et gestion des parties prenantes, et transparence.".

 

 

 

 

Pendant de temps, partout dans le monde, le fossé entre les personnes les plus riches et les plus pauvres se creuse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DR

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article