Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Privée des commandes de Sonatrach, la Tuberie de Annaba, l'unique entreprise du Maghreb spécialisée dans la fabrication de tubes sans soudure peut-elle éviter la liquidation ?  « Bien que le dossier est parvenu jusqu'à la Présidence, les travailleurs de ladite entreprises ne s'en réjouissent pas : aucune commande n'est enregistrée », écrit ce matin Yazid Ferhat dans le Quotidien d’Oran.

 

 

 

 

La Tuberie d'ArcelorMittal Annaba otage de la certification «Premium Connection»

 

 

La Tuberie sans soudure d'ArcelorMittal Annaba est toujours sans commandes, malgré les assurances des pouvoirs publics. Actuellement l'entreprise ne tourne qu'à 35 % de ses capacités grâce à de petites commandes passées en 2011. Les travailleurs entretiennent l'espoir de réaliser un lot d'un projet de Sonatrach de 1000 km de pipes. Un projet loin d'être acquis malgré «un accord de principe» qui se trouve otage d'une nouvelle exigence de certification : «Premium Connection»


L'année 2011 a été celle de petites commandes pour la Tuberie sans soudure (TSS) d'ArcelorMittal Annaba Pipes & tubes Algeria (AMPTA). En septembre de la même année, la société CAMEG (Comptoir Algérien du Matériel Electrique et Gazier), filiale de Sonelgaz a repris un appel d'offres suspendu depuis 2009 dans lequel AMPTA a soumissionné et décroché une commande 85 km de pipelines pour 513 milliards de DA. En mai 2011, elle a participé à une petite commande de tubes de forage (un lot de 13 km) du groupement Sonatrach-AGIP. Ces petites commandes qui ne rassurent guère sur l'avenir de l'entreprise puisqu'elles ne peuvent faire tourner la production que pour 3 mois pas plus. Actuellement l'entreprise tourne à 35 % de ses capacités.


Le carnet de commande «normal» d'une année équivaut à 32.000 tonnes de tubes pour une capacité annuelle de 115.000 tonnes. Pour l'année 2012 l'horizon est encore incertain. Les directives du Chef de l'Etat données aux entreprises du secteur de l'Energie en vue de traiter en priorité avec les entreprises locales n'ont pas permis à l'unique entreprise du Maghreb spécialisée dans la fabrication de tubes sans soudure de sortir d'affaire. Bien que le dossier est parvenu jusqu'à la Présidence, les travailleurs de ladite entreprise ne s'en réjouissent pas : aucune commande n'est enregistrée. Ils restent néanmoins accrochés au seul espoir qui leur reste : celui de décrocher un lot dans un projet de Sonatrach de 1000 km de pipes. «L'AMPTA a soumissionné et a eu un accord de principe sur la possibilité de lui accorder un lot», nous a révélé une source proche de l'entreprise ArcelorMittal Annaba. Elle est retenue pour l'instant parmi les soumissionnaires, pas plus.


Nouvelle exigence qualité


Notre source ne croit pas vraiment à un possible retour de Sonatrach au portefeuille-client de l'AMPTA, car elle devenue du jour au lendemain «trop» exigeante en matière de qualité même pour les pipes qui ne nécessite que les homologations les plus courantes de type API 5L. «Pour prétendre au marché de Sonatrach, AMPTA doit dorénavant justifier d'une certification Premium Connection», précise notre source qui a indiqué que Sonatrach a dépêché une équipe d'experts de l'Agence Nationale de Contrôle et de Régulation des Activités dans le Domaine des Hydrocarbures, appelée «Autorité de Régulation des Hydrocarbures» pour vérifier sur place la qualité des produits. Les experts ont conclu à l'exigence de l'homologation Premium Connection, alors qu'il y a une année et demie les experts de Sonatrach étaient «satisfaits de la qualité de nos produits et ont donné un avis favorable pour travailler avec nous». Notre source s'interroge sur ce virage amorcé en 2010 d'autant que l'incident de 2008 a été «définitivement»réglé. En 2008, un tube défectueux s'est glissé dans une commande de tube de transport de gaz à Bir El Ater. A cause d'une petite fissure dans un tube qui a explosé, une dizaine de km de pipes a été déterrée. Ce qui était pourtant pris en charge par la Tuberie. Depuis, l'entreprise a investi dans un équipement de contrôle ultrason. Cet équipement est capable de détecter la moindre perforation. Un investissement de 12 millions de dollars pour optimiser la qualité a été nécessaire. Il convient de rappeler que depuis 1978 la Tuberie fournissait Sonatrach et Sonelgaz en tubes. Elle a réussi à placer 15.000 km de tubes (Skikda-Berrehal-Annaba sont faits par les tubes de la TSS) sans qu'on signale le moindre problème jusqu'à cette date fatidique de 2008.

 

Yazid Ferhat, 28 février 2012. Le Quotidien d’Oran

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article