Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

Depuis le début de l'année 2012, malgré les mauvaises conditions de navigation,  trois bateaux ont tenté la traversée périlleuse depuis la Libye, et l'un d'entre eux est porté disparu. Ce bateau transportait au moins 55 personnes. Cet évènement annonce-t-il la poursuite de l’hécatombre de 2011 ?

 

Selon le HCR, le bilan macabre au cours de l’année 2011, culmine à des sommets auparavant jamais atteints, puisque l’on dénombre près de 1.500 personnes noyées ou disparues.

Le précédent chiffre le plus élevé date de 2006, lorsque 630 personnes avaient trouvé la mort en tentant de rejoindre les côtes européennes. Ce nombre a donc aujourd’hui plus que doublé.

Les années 2009 et 2010 avaient vu une baisse du nombre de harraga africains, notamment du fait des politiques de contrôles, La fréquence des arrivées par bateaux sur les côtes européennes s'est accrue début 2011 lors de la chute des régimes en Libye et en Tunisie.

La majorité des migrants ont accosté en Italie, dont un certain nombre sur l’île de Lampedusa ; 56.000 y ont été comptabilisées, contre 1574 pour Malte et 1030 pour la Grèce.


Texte intégral : HCR

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article