Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

Skikda: nouvelle grève sur le chantier de la raffinerie

 

 Environ 200 expatriés, originaires des Philippines, travaillant au sein de l'entreprise ITS, un sous-traitant de la firme sud-coréenne Samsung ont observé un piquet de grève en signe de protestation et de solidarité avec un de leurs collègues, «victime d'un mauvais traitement infligé par un responsable de ce sous-traitant». Ils se sont indignés de voir que le travailleur puni se retrouve menacé de licenciement et d'expulsion. Le chantier d'ITS chargé des travaux de montage des structures pour le compte de Samsung est demeuré en stand by, toute la journée de jeudi dernier, un arrêt de travail qui risque de se prolonger si aucune solution n'est trouvée au conflit.

Cette grève intervient quelques jours à peine, après un précédent débrayage de travailleurs algériens qui a eu lieu au chantier d'un autre sous-traitant de Samsung et qui n'est autre que l'entreprise Kumyan. Ils exigeaient le paiement de leur salaire après 45 jours d'attente. Le conflit a été réglé après la satisfaction de la revendication salariale. Certains cadres de Sonatrach soutiennent que ces arrêts de travail répétés ne manqueront pas d'influer sur les délais de réalisation du projet de réhabilitation, d'adaptation et de modernisation de la Raffinerie de Skikda, confié à Samsung Engineering et Construction et du coup entraîner de sérieux préjudices financiers au groupe Sonatrach caractérisés par un manque à gagner en production et en exportation. On révèle que les responsables de Samsung pourraient saisir le maître d'ouvrage, Sonatrach, pour un accord sur une éventuelle rallonge de délai, ce que rejetterait catégoriquement cette dernière. Les délais contractuels convenus au départ étaient de 36 mois et devaient permettre la réception des ouvrages en août 2012, délai que les responsables de la firme coréenne, après avoir remporté le marché d'un montant initial de 1,2 milliard de dollars, s'étaient engagés à réduire à seulement 34 mois.

Les objectifs de ce projet consistent en l'augmentation des capacités de production de la raffinerie de Skikda qui sont de l'ordre de 15 millions de tonnes actuellement pour les porter à 16,6 millions de tonnes/an représentant une augmentation de 10% dont 4,7 millions de tonnes de gasoil et 2 millions de tonnes d'essence.

A noter l'importance que revêt la raffinerie de Skikda qui représente, selon un haut responsable de Sonatrach, 70% des capacités de raffinage du pays.

Toujours est-il que nous avons tenté à plusieurs reprises mais sans succès, de joindre des responsables de Samsung, pour en savoir plus sur le projet de réhabilitation et de modernisation de la raffinerie de Skikda.

A. Boudrouma, 3 décembre 2011. Le Quotidien d’Oran

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article