Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

Voici un court extrait de la postface de Sadek Hadjerès à l’essai que vient de publier Hocine Bellaoufi, intitulé LA DÉMOCRATIE EN ALGÉRIE, RÉFORME OU RÉVOLUTION.

 

« Pour l’Algérie, face à l’immobilisme institutionnel paré du spectacle des réformes sur papier, la volonté de changement radical est plus que jamais massive et brûlante, même si elle recouvre des projets de société très différents. Il est banal de le constater. Mais il n’est pas facile de l’analyser, d’aller au-delà des apparences et des jugements tranchants et velléitaires. Il est plus difficile de comprendre pourquoi la « passivité », dans laquelle se réfugient apparemment nombre de nos compatriotes, coexiste avec un torrent souterrain dont ils ressentent bien les grondements, mais sans trop savoir quelle issue lui donner. Car échaudés et désabusés par plusieurs expériences non abouties ou malheureuses, ils rêvent d’une force capable d’imposer des changements constructeurs et non ravageurs. Ce peuple tourmenté attend son moment et souhaite fébrilement une voie meilleure. A travers émeutes, immolations par le feu, manifestations et mouvements de grèves et de protestation de plus en plus consistantes, initiatives spontanées ou mieux organisées, il se perd en conjectures et spéculations idéologiques tout en accumulant ses capacités de jugement ».

 

Texte intégral sur le site Socialgerie.net

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article