Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

L’intervention publique d’un parti, sur le terrain, pour soutenir des luttes sociales concrètes est peu fréquente. Celle de la fédération FFS de Bejaïa mérité donc d’être soulignée. Elle dénonce les manipulations dans l’attribution des logements sociaux, comme le rapportait hier Kamel Gaci, le correspondant du Soir d’Algérie.

 

Le FFS dénonce et montre du doigt les manipulateurs

Deux semaines après l’affichage des listes des 507 pré-bénéficiaires de logements sociaux du chef-lieu de Béjaïa, la rue grogne toujours sous la contestation populaire, notamment au niveau de la daïra et des services de recensement des recours installés au siège de la wilaya.

 Le FFS a apporté ce samedi son «soutien total» aux citoyens non retenus par la commission d’attribution et dénoncé les modalités et les critères ayant caractérisé la confection des dites listes. Réuni le 22 août dernier au siège de sa fédération, le secrétariat de la section du FFS de Béjaïa a examiné de plus près la situation induite par la distribution des logements sociaux locatifs qui a donné naissance à une vague de contestation citoyenne suite à de nombreuses irrégularités constatées dans la gestion de ce dossier.«L’irresponsabilité mise à nu» c’est ainsi que le parti d'Aït Ahmed a titré sa déclaration rendue publique et affichée dans tous les quartiers de la capitale des Hammadites.

«Au petit matin du mardi 16 août 2011 en catimini, comme pour confirmer la clandestinité et l’opacité qui ont prévalu lors de l’examen des demandes de logements, on a procédé à l’affichage des listes des prébénéficiaires à travers différents quartiers de la ville, excepté au niveau du siège de l’APC comme l’exige la loi», soulignent les responsables locaux de ce parti, avant d’ajouter «ainsi donc, après la longue attente ,la montagne vient d’accoucher d’une souris. Quel crédit accorder à une commission de répartir les logements, composée de cadres de l’administration locale et présidée par le chef de daïra, ignorant tout de la réalité sociale de la commune ? Mais hélas, la liste des pré-bénéficiaires a été cautionnée par le maire de Béjaïa, qui est d’obédience FLN, parti qui s’enorgueillit d’être l’allié le plus zélé de l’administration quand il s’agit d’humilier ou de brimer le citoyen».

Au vu de l’ensemble des listes, constatent les partisans du FFS qui estiment qu’«avec dépit que le clientélisme, le passe-droits, l'accointance avec les décideurs locaux, l’aliénation à certains, les relations de tout ordre tant familiales que sentimentales ont souvent servi de critères pour être pré-bénéficiaires d’un logement. Aussi devant cette situation, la section du FFS de Béjaïa interpelle tous ceux qui, de près ou de loin, ont participé à l’élaboration de ces listes de pré-bénéficiaires de logement social locatif et qui, par leur attitude, tente de semer la graine de la discorde, mais aussi veulent pousser les citoyens à la violence et faire sombrer Béjaïa dans le chaos».

La section du FFS de Béjaïa a appelé les citoyens à demeurer vigilants et calmes et d’user de toutes les voies de recours que leur confère la loi pour être rétablis dans leurs droits et somme la commission de recours de la wilaya de travailler dans la transparence la plus totale, de traiter avec minutie tous les recours introduits conformément au décret exécutif n° 08-142 du 11 mai 2008 fixant les règles d’attribution du logement public locatif, afin que l’équité dans la distribution soit garantie et surtout pour que tous les «manipulateurs et fraudeurs» soient débusqués pour répondre de leurs actes malveillants.

Kamel Gaci. Le Soir d’Algérie, 29 août 2011

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article