Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

Description de l'image Friedrich hoelderlin.jpg.

 

 

Les 36 dernières années de la vie d'Hölderlin se déroulent dans une maison de repos, à Tübingen, où il a été placé pour la démence, que Cassirer avait ainsi défini : « le pouvoir mythique de perception se brise encore vers son intensité extrême et son pouvoir d'objection ».

 Avant cette longue retraite, Hölderlin avait écrit: « Maintenant je peux rejoindre une nouvelle vérité, une meilleure vision en grande partie sur nous-mêmes et de ce qui nous entoure, en pensant que j'ai peur de ces choses qui peuvent éventuellement s'associer à moi comme pour l'ancien Tantale, qui a reçu des dieux plus qu'il ne pouvait en digérer ». 

 

 

Menschenbeifall

 

Ist nicht heilig mein Herz, schöneren Lebens voll,

Seit ich liebe? Warum achtetet ihr mich mehr,
Da ich stolzer und wilder,
Wortereicher und leerer war?

Ach! der Menge gefällt, was auf den Marktplatz taugt,
Und es ehret der Knecht nur den Gewaltsamen;
An das Göttliche glauben
Die allein, die es selber sind.

 

 

 

L’acclamation des hommes

 

 

Mon cœur n'est-il pas saint, plein d'une vie plus belle,
Depuis que j'aime ? Pourquoi me respectiez-vous davantage,
Alors que j'étais plus fier et plus grossier,
Plus loquace et plus vide ?

 

Ah, plaît à la foule ce qui vaut sur le marché;
Et le valet n'honore que le violent.
Au divin croient,
Ceux-là seuls qui eux-mêmes le sont.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article