Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

 

 

 

 

 

La dépouille de l'écrivain, enterrée à Isla Negra (île Noire), village côtier où se trouve la maison-musée Neruda, a été exhumée ce lundi par une équipe d'experts. Officiellement, Pablo Neruda est mort douze jours après le coup d'État militaire d'Augusto Pinochet, le 23 septembre 1973, à 69 ans, des suites d'un cancer de la prostate. Pourtant, la version a été contestée par Manuel Araya, ancien chauffeur et assistant du Prix Nobel de la littérature qui affirme que les militaires lui ont injecté un liquide mortel dans l'estomac.

C’est après une plainte du Parti communiste chilien, dont fut membre le poète, que L'exhumation des restes du poète doit aujourd'hui permettre d'en savoir plus.

Monument de la littérature latino-américaine, Pablo Neruda avait reçu en 1971, le prix Nobel de la littérature des mains du roi de Suède.

 

 

 

 

EXTRAITS: "Tout ce que vous voudrez, oui monsieur, mais ce sont les mots qui chantent, les mots qui montent et qui descendent... Je me prosterne devant eux... Je les aime je m'y colle, je les traque, je les mords, je les dilapide.. .J'aime tant les mots ..Les mots inattendus.. Ceux que gloutonnement on attend, on guette, jusqu'à ce qu'ils tombent soudain.. Termes aimés... Ils brillent comme des pierres de couleurs, ils sautent comme des poissons de platine, ils sont écume, fil, métal, rosée... Il est des mots que je poursuis... Ils sont si beaux que je veux les mettre tous dans mon poème... Je les attrape au vol quand ils bourdonnent et je les retiens, je les nettoie, je les décortique, je me prépare devant l'assiette, je les sens cristallins, vibrants, éburnéens, végétaux, huileux, comme des fruits, comme des algues, comme des agates, comme des olives... Et alors, je les retourne, je les agite, je les bois, je les avale, je les triture, je les mets sur leur trente et un, je les libère... "

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article