Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

Tahar Belabbes

DR-Tahar Belabbes

Une manifestation de chômeurs, qui a eu lieu hier dans le centre d’Ouargla, contre la mauvaise gestion de l’emploi dans cette wilaya pétrolifère s’est soldée par l’arrestation de plusieurs manifestants, ainsi que de membres de la section locale du Comité national pour la défense des droits des chômeurs (CNDDC).

 

 

Jeudi en début d’après midi, aucune information n’avait filtré sur le sort des manifestants arrêtés, dont des animateurs du CNDDC et son coordinateur national, Tahar Bellabès. « Nous avons essayé de joindre nos camarades. En vain. Nous pensons qu’ils sont toujours en détention », a indiqué Samir Larabi, porte-parole du CNDDC à Maghreb Emergent.

 

Qualifiant cette arrestation d’« arbitraire » et d’« atteinte au droit de manifester consacré par les textes fondamentaux du pays », le CNDDC appelle « toutes les organisations syndicales, les partis politiques, les associations et tous les citoyens à se solidariser avec (sa) lutte » et à exiger la « libération immédiate et inconditionnelle » de ses militants.

 

De son côté, le Collectif National pour les Libertés Citoyennes (cnlc-dz.org) « dénonce fermement les arrestations des chômeurs opérées à Ouargla ».

 

Le CNLC condamne ces interpellations arbitraires et exige la libération immédiate et sans conditions des chômeurs. « Il considère qu’une politique d’embauche transparente et égalitaire, garantissant l’équité et la justice, est la meilleure solution pour mettre fin aux agissements bureaucratiques assassins qui sont légions dans les régions pétrolières en particulier ».

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article