Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

Quid du "complot contre BCE ? 

DR

 

 

Un rassemblement pacifique aura lieu ce matin, place Tahrir, à Ourgla. Avec les jeunes chômeurs mais aussi  des patriarches de plusieurs archs de Ouargla. «Les chômeurs sont en colère et tiennent à dénoncer les commanditaires des dernières émeutes, notamment un député dont nous donnerons le nom demain», déclare Tahar Belabès à El Watan. L’objectif de cette opération est selon le porte-parole de la Cnddc de « ternir l’image de la CNDDC et assombrir les horizons devant une large frange de la population locale et nationale à laquelle le rassemblement du 14 mars dernier avait redonné l’espoir d’un changement possible».

 

Ces « troubles » ont suivi la publication des listes des bénéficiaires de logements sociaux.

 

Abdelkader Aïbek, membre actif du comité, interrogé par le correspondant du Temps d’Algérie exige «la vérité» sur les évènements de Ouargla : «Nous exigeons une commission d'enquête nationale», en vue de «démasquer» les responsables des évènements fâcheux de la semaine dernière. «Ceux qui sont responsables doivent payer», nous dit-il, insistant sur le caractère pacifique de l'action. Ce que nous ont affirmé avant-hier les citoyens ouarglis est confirmé par notre interlocuteur. «Il y a une mafia qui a tiré les ficelles ».

Le jour de la présentation des dizaines de personnes arrêtées pendant les «émeutes du logement», le CNDDC avait tenu un rassemblement devant le tribunal de la ville en soutien aux «innocents», selon les animateurs du mouvement qui exigent aujourd'hui des autorités centrales «toute la lumière sur les évènements et des sanctions sévères à l'encontre des personnes impliquées».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article