Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

 

La wilaya d’Oran est sous le choc suite à une tentative de suicide collectif, hier, de plus d’une soixantaine d’ouvriers de l’ex-Sogedia, unité d’Es-Sénia. (Il s’agit d’une usine de sucre, note du blog).

Dans un geste de suprême désespoir, les travailleurs se sont alignés tout le long du chemin de fer de la commune d’Es-Sénia. Ils se sont couchés dans un ultime cri de détresse sur les rails pour se faire faucher par le premier train qui passe.

Les ouvriers ont dû leur salut à l’intervention rapide des éléments de la Gendarmerie nationale et les services de la Protection civile de la wilaya qui ont accouru sur les lieux. Déjà en proie à d’autres tragédies de suicide par immolation, l’information s’est propagée telle une traînée de poudre. Cet acte désespéré a été hâtivement véhiculé à travers la wilaya par le bouche à oreille.

Dans le sillage de leur action, les ouvriers revendiquaient la régularisation des quatre dernières mensualités tout en dénonçant les conséquences de ce qu’ils ont qualifié de “privatisation aveugle et irréfléchie de leur usine”. La privatisation de cette unité en 2005 a été suivie par la réduction des effectifs. Sur un autre plan, la direction générale de l’unité aurait adressé une lettre lapidaire dans laquelle elle invitait les protestataires à dialoguer. Selon toute vraisemblance, les premiers contacts ont été fixés pour la journée de dimanche prochain.

Trois autres ouvriers se sont aspergés, mardi après-midi, d’essence. Les trois personnes ont été sauvées in extremis d’une mort certaine par la Gendarmerie nationale de la commune d’Es-Sénia.

 

K. Reguieg-Issaad, 9 février 2012. Liberté.com

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article