Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Les émeutes qui ont éclaté le 20 juin, après l’interpellation du chauffeur de tracteur qui transportait du sable, ont pris fin avant-hier. Le chauffeur de tracteur était accusé d'extraction de sable de l'Oued Sébaou sans autorisation.

 

 

Cette arrestation avait été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

 

Les manifestants ont attaqué sans répit des jours durant, le commissariat de police deTabourt N'tikobain, chef-lieu communal. Ils reprochent à la police de fermer les yeux sur l’extraction de grosses quantités de sables par les « grands patrons », tout en s‘acharnant sur ce gagne pain des petits riverains  de l’oued. Les villageois refusent de payer seuls le prix de la protection de l’environnement autour du Sebaou.

   

Les autorités ont-elles pris la mesure de la situation ? Le chef de la police judiciaire de Ouaguenoun et deux autres policiers ont été mutés. Mesure qui a été  fêté le 25 juin, sur la place publique, en musiques et danses, avec disc-jockey.  Le Temps d’Algérie rapporte qu’une journée de volontariat a été organisée par les commerçants de la région et de jeunes émeutiers pour nettoyer les traces des violences.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article