Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

 

Omar Aktouf n'aime pas l'OMC

A l’université Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou, "devant une salle pleine comme un œuf", Omar Aktouf, tout en fustigeant un système financier "dangereux", "cupide", "sans aucune morale" et "vide de toute dimension humaine", a affirme à propos de l'adhésion à l'Organisation mondiale du commerce : “Notre pays n’a absolument rien à gagner. Bien au contraire, à l’état actuel de notre économie, l’Algérie ne sera que perdante si elle adhère à l’OMC”.

 

 

Amérique quand tu nous tiens...

 

Mustapha Hammouche écrit dans sa chronique de Liberté : "L’Histoire retiendra peut-être l’initiative d’Edward Snowden de révéler les activités attentatoires aux libertés individuelles de la NSA comme un acte inaugural d’une cause démocratique universelle, écrit ne cause rendue urgente et universelle par l’usage des TIC à des fins de police politique. Et c’est peut-être ce qui gênera le plus la puissance américaine : l’introduction, dans le débat de politique internationale et des droits de l’Homme, de la question de l’utilisation abusive de la puissance technologique  contre le droit à la protection de la liberté et de la vie privée des citoyens du monde".

Les révélations sur l'espionnage américain n'auront aucune conséquence sur la suprématie de l'Empire affirme Omar Berchiche, l'éditorialiste d'El Watan, un journal où on n'aime pas dire du mal d'Obama : "Cette crise diplomatique, qui finira sans aucun doute à l’avantage des Etats-Unis d’Amérique, met en évidence l’assujettissement des Européens à la toute puissance américaine qui s’est, encore une nouvelle fois, confirmée avec la crise financière mondiale".

 

 

Les députés du FFS à la traîne?

C'est  "un grand recul par rapport à la loi 91/04" selon Ahmed Betatache, premier secrétaire du FFS qui annonce enfin que les député de son parti voteront contre l’avant-projet de loi sur l’organisation de la profession d’avocat considérant que "les droits de la défense sont parmi les droits fondamentaux". Plus largement il estime que "cette loi s’inscrit dans le cadre des réformes initiées par le pouvoir  qui visent à imposer sa mainmise sur la vie politique et associative". Cette décision tardive semble un peu à la traîne de l'opinion, après le cafouillage du groupe parlementaire du FFS à propos d'une initiative de débat sur la corruption.

 

A Batna, pour l'article 55

 

Le comité des chômeurs de Batna appelle à un rassemblement jeudi prochain devant le siège de l'APC autour du mot d'ordre de «l’application de l'article 55 de la Constitution". Dans un communiqué public, le comité précise: "Cet article stipule "Tous les citoyens ont droit au travail. Le droit à la protection, à la sécurité et à l'hygiène dans le travail est garanti par la loi. Le droit au repos est garanti, la loi en détermine les modalités d'exercice."

 

 

 

"Dernier rempart" à l'ETUSA

 

«Le taux de suivi de la grève a atteint hier 100% à l'Etusa" a indiqué au Temps d'Algérie Djamel Aït Medjane, un syndicaliste de l'entreprise publique de transport urbain d'Alger. Motif: la direction générale refuse de dialoguer sur les revendications: l'application de la convention collective sur le salaire minimum. Le syndicat n'écarte pas un nouveau débrayage «La grève sera notre dernier rempart, si nous épuisons toutes nos cartes de pression

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article