Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

 

L’OIT épingle la France sur le travail dominical

 

 

Dans les pays riches, depuis deux ans, les inégalités sociales se creusent, les riches sont plus riches. « Les profits sont de retour mais sans parvenir à relancer l’économie réelle » titre le site de l’Organisation internationale du travail, l’OIT qui vient de publier son rapport 2013 sur le travail dans le monde.

Le rapport annuel constate que les économies avancées ont contribué à hauteur d’à peine un tiers de l’investissement mondial en 2012, contre plus de 60 pour cent en 2000. Dans le même temps, la croissance de l’emploi reste faible dans ces pays et les niveaux d’emploi inférieurs à ce qu’ils étaient avant la crise. La part du profit dans l’économie totale a augmenté de 3,4 points de pourcentage dans les pays du G20 à revenu intermédiaire et de 2,2 points de pourcentage dans les pays du G20 à haut revenu. Malgré cette hausse, l’investissement a reculé de 3,6 points dans les pays du G20 à haut revenu au cours de la même période.

En revanche, les économies émergentes ont représenté près de 47 pour cent de l’investissement mondial en 2012, contre seulement 27 pour cent en 2000. L’emploi a augmenté d’environ 7 pour cent en moyenne entre 2007 et 2012.

«Il existe une corrélation évidente entre investissement et emploi. Il est donc vital d’améliorer l’activité d’investissement pour permettre aux entreprises de tirer parti des nouvelles possibilités offertes, de se développer et d’embaucher plus de personnel», a déclaré Raymond Torres,  directeur de l’Institut international d’études sociales de l’OIT.



Les inégalités de revenus se creusent dans les pays riches.

 

Les inégalités de revenus entre les ménages se creusent à nouveau. Si la crise financière avait quelque peu ralenti le mouvement (salaires moins élevés, bonus supprimés), l'évolution est repartie de plus belle depuis ces deux dernières années dans les pays riches.

Pour l'organisation, il ne faut pas, dès lors, s'étonner de la régression des classes moyennes dans de nombreuses économies des pays industrialisés. En Espagne, les ménages à revenus intermédiaires ne représentent plus que 46 % du total à la fin de 2010 contre 50 % en 2007. Aux Etats-Unis, les 7 % les plus riches ont vu leurs revenus nets moyens augmenter et passer de 56 % à 63 % du revenu médian entre 2009 et 2011. Si la part des profits dans l'économie a augmenté entre 2007 et 2012 de 2,2 points de pourcentage dans les pays riches du G20, l'investissement, lui, a reculé de 3,6 points. L'OIT, elle, fustige l'augmentation des salaires des plus hauts dirigeants et des profits des grandes entreprises. Les augmentations ont été particulièrement importantes en Allemagne et en Chine, où le salaire moyen des dirigeants d'entreprise a crû de plus de 25 % entre 2077 et 2011. Aux Etats-Unis, la hausse a été d'environ 10 % pour la même période.

 

Synthèse blog, 4 juin 2013. Sources : OIT, Les Echos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article