Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

Evolution conjoncturel ou durable ? A huit mois des élections présidentielles de novembre, Barak Obama continue de chuter dans les sondages. Faisant la surenchère aux Républicains, il vient de décidé de montrer des dents aux Chinois, qui ne veulent pas brader leurs « terres rares ». De leur côté, les Républicains menacent l’avenir des femmes américaines, tandis que Dick Cheney évite la colère des Canadiens. Une bonne nouvelle : les pompiers de New-York vont devoir embaucher des Noirs et des Latinos. Un point en faveur de l’égalité des chances. Est-ce lié à la présence d’un Black la tête du pays ? Pas sûr, lorsqu’on apprend que d’après une enquête très officielle, les élèves noirs ont trois fois et demi plus de chances d'être renvoyés de l’école. Lire les articles.

 

 

 

 

Barack Obama chute de 50 à 41%

 

 

La cote de popularité du président américain Barack Obama est descendue à 41% en raison notamment de la hausse du prix du carburant, et en dépit d'une embellie sur le front de l'emploi, selon un sondage paru lundi, à huit mois de la présidentielle de novembre. Dans ce sondage réalisé pour le New York Times et la chaîne de télévision CBS News, Barack Obama perd neuf points par rapport à la dernière enquête réalisée il y a un mois, qui établissait sa cote de popularité à 50%.

Source : Le Figaro, 13 mars 2012

 

 

Les USA veulent les terres rares chinoises

 

Les Etats-Unis, appuyés par l'Union européenne et du Japon devraient déposer plainte contre la Chine auprès de l’Organisation mondiale du commerce. Le pays du Milieu est accusé de contrôler l’exportation des fameuses « terres rares » dont il est le premier productuer mondial. Ces 17 métaux convoités sont indispensables à la fabrication de produits de haute technologie qui vont des missiles aux téléphones portables, en passant par les voitures électriques et les éoliennes.

97% de la production de ces métaux provient de Chine, qui ne dispose pourtant que d'un tiers des ressources mondiales. Les Américains préférent utiliser les métaux chinois, l'extraction provoquant de gros dégâts sur l'environnement et les populations,.

La Chine, qui estime que les restrictions sur les terres rares sont nécessaires pour conserver ces ressources hautement recherchées, a fixé des quotas d'exportation pour 2012 à 30.000 tonnes, soit le même niveau qu'en 2011.

 

Source AFP/La Tribune.fr, 13 mars 2012

 

Les pompiers de New York condamnés pour discrimination

 

Ils sont à 90% blancs actuellement. Le juge fédéral Nicolas Garaufis en a décidé : les pompiers de New-York vont devoir recruter 293 candidats noirs et latinos et pourrait avoir à verser jusqu’à 128 millions de dollars à des candidats issus de ces minorité et qui n’avaitent pas été retenus après avoir passé les tests d’admission.

Cette décision fait suite à une plainte qui accusait la ville de New York d'avoir un examen d'entrée chez les pompiers volontairement discriminatoire. Le juge de Brooklyn avait déjà estimé en 2010 qu'il y avait discrimination envers les minorités dans le processus de recrutement des pompiers new-yorkais.

Source : Le Monde.fr. 13 mars 2012

 

 

Les élèves noirs ont trois fois et demi plus de chances d'être renvoyés de l’école

 

De la maternelle au lycée, les élèves latinos et afro-américains représentent près des trois quarts des arrestations ou des situations traitées par la police et liées à l'école, relève l'agence Associated Press, relayée par le Washington Post. Le rapport montre également que les élèves noirs ont trois fois et demi plus de chances que les élèves blancs d'être exclus définitivement ou temporairement. Au total, "un garçon noir sur cinq et plus d'une fille sur dix a été renvoyé de l'école", note le New York Times.

Ces inégalités se traduisent également par des disparités dans l'offre pédagogique : 29 % des écoles avec la plus forte présence de minorités proposent des cours de calculs mathématiques, tandis que 55 % des écoles où la part des minorités est moindre en disposent. Dans un même quartier, les professeurs qui enseignent dans un établissement avec un haut pourcentage d'élèves appartenant à des minorités sont payés 2 251 dollars de moins par an que leurs collègues enseignant dans d'autres établissements.

"Certaines écoles avec le plus grand nombre d'expulsions provisoires et temporaires comptent également une importante population d'élèves noirs, et parmi eux, une part plus importante que la moyenne sont élevés dans des familles monoparentales. Or, des études ont prouvé que les enfants élevés dans ces foyers-là sont plus enclins aux problèmes de discipline", nuance le Christian Science Monitor.

Le Christian Science Monitor cite une autre étude révélatrice : tandis que les élèves blancs sont punis pour des "problèmes objectifs", comme fumer aux toilettes, les élèves noirs tendent à être punis pour des "raisons subjectives", notamment pour des problèmes d'attitude.

"En publiant cette nouvelle étude, le ministère de l'éducation américain dit espérer que les informations mises à disposition des établissements scolaires leur permettront de revoir leurs politiques disciplinaires et leur impact sur les élèves issus de minorités", rapporte le Christian Science Monitor.

Texte intégral : LeMonde.fr

 

 

Dick Cheney a peur des Canadiens

 

 

L'ancien vice-président américain Dick Cheney a annulé une conférence qu'il devait donner le mois prochain dans la métropole financière canadienne pour des raisons de "sécurité" liées aux manifestations ayant eu lieu lors d'une précédente visite, ont dit hier les organisateurs. Accusé par certains de ses détracteurs d'avoir commis des crimes de guerre pour avoir autorisé la torture, Cheney devait intervenir dans une conférence sur la politique américaine et son expérience au pouvoir, le 24 avril prochain au centre des congrès de Toronto.

"Le vice-président Cheney a décidé d'annuler l'événement en raison de préoccupations sur sa sécurité, liées aux manifestations qui avaient eu lieu contre lui en septembre à Vancouver", a dit à l'AFP l'organisateur de l'événement, Ryan Ruppert, de la firme Spectre Live Corp. Des manifestants criant "arrêtez Dick Cheney" ou "arrêtez l'assassin" avaient bousculé fin septembre à Vancouver, sur la côte ouest canadienne, des invités ayant payé 500 dollars pour entendre un discours du bras droit de l'ex- président George W. Bush.

Source : AFP, 13 mars 201

 

 

Le droit des femmes, sujet central de la primaire républicaine

 

Loin des sujets pourtant plus attendus comme la lutte contre le terrorisme ou la crise économique mondiale, la question du droit à la naissance semble obnubiler les candidats américains à la primaire républicaine. Entre déclarations chocs sur l’avortement ou la contraception et tentatives de suppression du planning familial, l’avenir des femmes américaines semble maintenant dépendre des résultats des élections présidentielles de novembre prochain.

L’omniprésence de cette thématique dans la campagne républicaine s’explique en partie par la série de lois et mesures sur l’avortement adoptées à l’approche des élections par les gouverneurs républicains, majoritaires. La Virginie est ainsi devenue le huitième état obligeant les femmes voulant avorter à procéder à une échographie dans le dessein de les mettre « face » à leur fœtus. L’Alabama prévoit en plus que l’écran soit tourné vers le visage de la femme. Selon le Guttmacher Institute, organisation de défense du droit à l’avortement, pas moins de 1.100 projets de loi allant à l’encontre du droit à l’avortement auraient été présentés au cours de l’année 2011 par les législateurs. 135 ont été adoptés.

Le candidat Rick Santorum rassemble les Républicains les plus conservateurs derrière son opposition à toute mesure favorisant le droit des femmes à disposer de leurs corps. Alors que le célèbre animateur radio et commentateur politique Rush Limpbaugh traitait de « salope » une auditrice défendant le remboursement de la pilule, l’un de ses soutiens, le milliardaire Foster Friess, a suggéré aux femmes d’utiliser un simple cachet d’aspirine placé entre les jambes pour faire office de contraceptif. Rick Santorum se dit également opposé à toute forme d’avortement, même en cas de viol ou d’inceste, arguant que les femmes dans cette position devraient « faire contre mauvaise fortune bon cœur ».

Son rival Mitt Romney propose pour sa part qu’en cas de danger vital pour la mère, l’interruption de grossesse puisse être autorisée. Pour autant, s’il a toujours affiché son attachement au mouvement « pro-life », il est le seul candidat républicain à n’avoir pas signé le document de l’organisation antiavortement Susan B. Anthony List demandant aux candidats de s’engager à contrer autant que possible l’accès des femmes à l’avortement.

En février dernier, les Républicains ont tenté de supprimer le financement de Title X, le programme fédéral qui subventionne la contraception ainsi que les services de dépistage du cancer et du sida, prétendant que ses fonds servaient principalement au financement d’actes d’avortement. Or, ceux-ci ne représentent que 3% des actes pratiqués par le planning familial. L’administration Obama est parvenue à préserver Title X, et poursuit ses réformes pour le droit des femmes ; en janvier, le président a proposé que tous les employeurs soient contraints de fournir à leurs employés une assurance-maladie couvrant notamment les frais de contraception.

Pour dénoncer les propositions républicaines, une coalition de 51 associations féministes s’est formée. Elles ont jusqu’en novembre pour convaincre l’Amérique.

 

Affaires stratégique.info, 12 mars 2012

Sources : Le Nouvel Observateur, Courrier International, AWID, Title X Family Planning

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article