Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

« La semaine qui vient sera déterminante pour les négociations engagées entre les représentants syndicaux des travailleurs algériens du tronçon/est de l'autoroute Est-Ouest et l'employeur japonais Cojaal. Nous attendons la réponse dans quelques jours, des responsables de cette société concernant la plate-forme de revendications des travailleurs que nous leur avons soumise la semaine passée. S'il s'avère que celle-ci est négative, nous irons immanquablement vers une grève ouverte et le débrayage touchera tout le chantier allant de Bordj Bou Arreridj à El Tarf»,nous a déclaré hier, au cours d'un entretien le président du syndicat d'entreprise M. Nakib Hocine.

Ce syndicaliste à qui les travailleurs des 7 bases implantées tout au long du chantier, à savoir celles de BBA, Sétif, Tadjenanet, Constantine, El Harrouch, Azzaba et El Tarf, ont renouvelé leur confiance en le portant à la tête de leur syndicat d'entreprise, au cours des élections qui se sont déroulées en février dernier, a expliqué qu'après l'expiration de la première convention collective, établie en 2009, une seconde a été élaborée et une plate-forme de revendications a suivi. Cette dernière a été présentée à l'employeur la semaine passée. Les responsables de Cojaal ont promis alors qu'ils rendront leur réponse au bout d'une semaine. Ce délai vient d'expirer. «Nous allons sûrement nous rencontrer aujourd'hui dimanche, chez l'inspecteur du Travail pour une tentative de conciliation. Et si cette dernière tentative échoue, ce sera la grève », a affirmé M. Nakib.

Parmi les 9 points contenus dans la plate-forme de revendications, notre interlocuteur a cité une révision vers la hausse des salaires, l'augmentation du taux de la PRC (actuellement de 8 % mais que les travailleurs veulent porter à 25 %), le 13ème mois, le préavis de fin de contrat par une prime de paiement de 100 heures pour chaque année travaillée, et enfin les primes de nuisance et du risque professionnel. « Les travailleurs algériens du chantier (297 travailleurs expatriés, essentiellement des Asiatiques, travaillent aussi sur le chantier de Cojaal), sont déterminés à obtenir gain de cause», a affirmé catégoriquement le président du syndicat.

Interrogé sur l'avancement du chantier, notamment la livraison des tunnels de Djebel Ouahch à Constantine, M. Nakib a indiqué que ces ouvrages sont en phase de finition. «Le premier, d'une longueur de 1,8 km, est presque fini, a-t-il dit, en estimant qu'il a atteint environ 95 % de réalisation car, a-t-il précisé, il ne lui manque que l'installation de l'éclairage et les extracteurs d'air. Le tunnel d'El Harrouch, situé au col d'El Kantour et long de 2,7 km, a enregistré un retard à cause des problèmes de financement, rencontrés dernièrement par Cojaal». Il a estimé à 70 %, le taux atteint par les travaux dans ce dernier tunnel. «Jusqu'à Azzaba, le tronçon de l'autoroute est en voie d'achèvement. Mais au-delà, seuls les travaux de décapage, menés avec les travailleurs expatriés, ont été menés jusqu'à présent». Au cours de notre entretien, M. Nakib a donné des prévisions en déclarant que le premier tunnel de Djebel Ouahch serait ouvert au mois de septembre prochain si un effort conséquent est consenti par Cojaal. Pour le reste, allant jusqu'à Tarf, il prévoit sa livraison fin 2014 ou début 2015. «Si tout marche bien !», a conclu le président du syndicat d'entreprise. Quant aux représentants japonais de cette dernière, il nous a été pratiquement impossible de les joindre car leur ligne téléphonique sonnait constamment en dérangement.

 

 

A. Mallem, 8 juillet 2012. Le Quotidien d’Oran

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article