Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

DR-Sit-in devant le ministère de l’Emploi en janvier 2011

 

 

 

Les diplômés chômeurs manifestent à Hassi R'mel. Priorité d’embauche pour les chômeurs locaux ! écrivions-nous dans ce blog, le 27 novembre dernier après une action à Béthioua. Dans toutes les régions du pays, de jeunes chômeurs des localités avoisinant notamment les zones industrielles et les grands sites pétroliers font régulièrement parler d’eux. Ils exigent la priorité d’embauche, surtout pour les métiers non qualifiés, une revendication raisonnable qui n’est pas relayée par les partis politiques et les élus de ces localités.

Les autorités se bouchent les oreilles. Cette revendication s’attaque frontalement au clientélisme qui mine et divise le monde du travail.

 

 

Les diplômés chômeurs manifestent à Hassi R'mel

 

Par J. Boukraâ

 

 

Des diplômés chômeurs de la ville Laghouat ont organisé, jeudi, un sit-in dans la zone industrielle de Hassi R'mel pour réclamer du travail et protester contre la stratégie d'embauche de l'Agence nationale d'emploi (ANEM).

 

Les jeunes de cette région se sentent écartés du processus d'embauche. Ils pointent même une certaine «ségrégation à l'emploi» et dénoncent «le flou dans l'affichage des offres» et «l'opacité des critères régissant les tests de recrutement par la Sonatrach qui s'était, pourtant, engagée récemment à créer des milliers de postes de travail pour les diplômés de la ville de Laghouat», après la dernière visite du chef du gouvernement à la wilaya de Ouargla.

 

Pour les représentants des manifestants, «la principale revendication des participants au sit-in est le recrutement immédiat, surtout qu'il y a certains qui ont obtenu leurs diplômes universitaires dans différentes spécialités depuis 2004 et nombreux parmi eux souffrent depuis de longues années du chômage et vivent des situations sociales précaires». Et d'ajouter: «Nous allons poursuivre notre mouvement et dans le cas où nos revendications ne sont pas satisfaites, nous allons entamer une grève de la faim».

 

Les chômeurs diplômés, qui accusent les multinationales et les sociétés algériennes de recourir à l'embauche extérieure, réclament l'ouverture d'une annexe de l'agence de l'emploi au niveau de leur localité, transférée depuis deux ans vers la nouvelle ville Bellil. «La réouverture de cette antenne va permettre d'éviter les tracasseries et les déplacements éprouvants vers celle de Bellil pour s'enquérir de leurs dossiers de demande d'embauche», selon leurs dires. «Les représentants des manifestants ont été reçus par le maire et le directeur de l'agence d'emploi «ANEM» qui ont affirmé leur soutien aux revendications des jeunes diplômés de la localité», affirment les protestataires. Ces derniers ont saisi cette occasion pour solliciter l'intervention du wali de Laghouat en lui rappelant les instructions et les promesses du chef du gouvernement quant au recrutement des diplômés de la région.

 

Pour rappel, cette manifestation n'est pas la première du genre au niveau national. Des actions similaires ont été organisées dans les wilayas de Ouargla et de Skikda, entre autres.

 

 

 

29 décembre 2012, Le Quotidien d’Oran

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article