Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

2 décembre 1823 : La doctrine de Monroe

 

Le 2 décembre 1823, James Monroe, 5ème président des Etats-Unis, énonce la doctrine qui portera son nom et fixera pour un siècle et demi les fondements de la diplomatie américaine.

 

Menaces sur l'Amérique

 

Après la  Seconde guerre d’indépendance qui les a opposés au Royaume-Uni de 1812 à 1814, les États-Unis se donnent une diplomatie vigoureuse. Le général Andrew Jackson intervient en Floride, une colonie espagnole livrée à l'anarchie. Les États-Unis acquièrent finalement le territoire en 1819 contre cinq millions de dollars.

 

Mais à l'extrême-nord du continent, les Cosaques russes traversent le détroit de Béring et s'implantent en Alaska, menaçant de la sorte le territoire des États-Unis. Au sud, les colonies espagnoles se soulèvent contre la métropole. Le roi d'Espagne appelle à son secours les autres souverains de la Sainte Alliance. C'est dans ce contexte qu'est énoncée la doctrine Monroe.

 

L'Amérique aux Américains

Sous l'influence de son Secrétaire d'État (ministre des Affaires étrangères) John Quincy Adams, le président Monroe évolue vers une position neutraliste qui s'affirme avec éclat dans son message annuel au Congrès, le 2 décembre 1823.

 

Dans un long discours en apparence décousu, il interpelle directement les puissances européennes. Il leur déclare :

1) Les États-Unis ont reconnu l'année précédente l'indépendance des nouvelles républiques latino-américaines ; en conséquence de quoi, l'Amérique du nord et l'Amérique du sud ne sont  plus ouvertes à la colonisation européenne.
2) Les États-Unis regardent désormais toute intervention de leur part dans les affaires du continent américain comme une menace pour leur sécurité et pour la paix.
3) En contrepartie, les États-Unis n'interviendront jamais dans les affaires européennes.

 

La doctrine de Monroe se résume en définitive comme suit : l’Amérique aux Américains.

Les puissances de la Sainte-Alliance se le tiennent pour dit et renoncent à leurs projets d'intervention en Amérique du sud. L'année suivante, la Russie signe un traité avec les États-Unis par lequel elle renonce à toute revendication au sud de l'Alaska.

 

Entre 1846 et 1898, les Etats-Unis ont mené vingt huit interventions militaires en Amérique latine et dix neuf autres dans la zone pacifique, tout en poursuivant leurs opérations contre les Indiens d’Amérique du Nord. Suivent la guerre contre l’Espagne en 1898, la colonisation de Cuba et des Philippines et jusqu’au milieu du 20ème siècle une expansion informelle continue.

 

La doctrine de Monroe sera prise en défaut en 1961, lorsque Fidel Castro prendra l'initiative d'un rapprochement avec l'Union Soviétique et mettra le territoire américain en situation d'être attaqué par des missiles soviétiques lancés depuis l'île.

 

Source Herodote.net

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article