Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

Les lecteurs du quotidien l’Expression restent sur leur faim à la lecture de l’article suivant sur l'opposition du « gouvernement algérien » à la compression d’effectifs projetée par ArcelorMittal. Le journal écrit, sans référence précise : « Cette proposition a été rejetée, dans le fond et dans la forme ».

 

Complexe d’El Hadjar

 

«Pas de compression de personnel»

 

Par

 

C'est la réponse du gouvernement algérien à la proposition de la direction générale du complexe sidérurgique d'El Hadjar Annaba.

Cette proposition a été engagée par la DG d'Arcelor Mittal/ Annaba, selon un rapport faisant état de l'incapacité de l'usine à faire face à la concurrence mondiale dans le domaine de l'acier, devait expliquer une source interne à l'administration. Par ailleurs, la proposition faite entre dans le cadre de la feuille de route d'un fameux plan de compression prévu par la direction, relatif à la réduction de 1500 employés sur un effectif global de 7300, n'est autre que la mise en application du fameux programme «Omega», portant réduction de l'effectif à hauteur de 1500 employés en deux formules proposées, le départ volontaire et la retraite anticipée, devait préciser la même source.

La demande de l'application de ce programme a été justifiée, selon un rapport remis au gouvernement algérien, par l'incapacité de faire face d'un côté à la concurrence mondiale, dans le domaine de l'acier, et d'un autre côté, pour booster les capacités de production, estimant que le faible taux de production est à l'origine de la crise financière qui secoue en ce moment le géant de l'acier. Dans un autre contexte, et selon une autre justification, quant à la prise de cette décision, la descente aux enfers de cette entité industrielle, première à l'échelle africaine et quatrième au monde dans la production de l'acier. Des raisons qui n'ont pas persuadé le gouvernement pour l'approbation de ce programme. Ainsi, la proposition a été rejetée, dans le fond et dans la forme. Toutefois, il est à rappeler que le programme dit «Omega», n'est autre qu'un «plan masqué de compression des effectifs».

La direction générale du complexe sidérurgique d'Arcelor Mittal /Annaba avait démenti, rappelons-le, il y a quelques mois, dans un communiqué, l'existence d'un plan social de «réduction des effectifs». Et d'ajouter dans le même communiqué, que la direction de l'entreprise précise que le projet «Omega» est un outil de mesure de la performance des usines permettant à chaque site de se situer par rapport aux autres. Elle a précisé que l'objectif de ce projet est de pouvoir hisser chaque entreprise à son meilleur niveau dans un marché de l'acier extrêmement compétitif, avec, en Algérie, l'arrivée de nouveaux intervenants à l'horizon, et de gérer efficacement ces changements afin de pérenniser le complexe sidérurgique.

 

L’Expression, 27 août 2012

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article