Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

Des habitants des logements insalubres et en ruines des quartiers populaires de Tigditt et de Belkada Tayeb (ex avenue Rénale) mettent  le chef de la Daïra de Mostaganem « devant ses responsabilités » en lui adressant un mémorandum d’urgence.

 

Des rapports d’expertise avaient été remis aux autorités, avec des conclusions sans équivoque : « les habitations doivent être évacuées en urgence ». Le chef de daïra avait promis une solution avant la fin de 2011.

 

Mais rien ne vient.

 

« Nos enfants vivent dans des habitats en ruines datant de l’époque Turc qui risquent à tout moment  de s’effondrer  met en garde le mémorandum. Qui assumera la responsabilité devant l’opinion nationale et la Justice au  cas où un accident grave surviendrait ? »

 

Le règlement du problème traîne, la daïra utilisant des prétextes bureaucratiques pour ne pas discuter avec les représentants du quartier de la Suika.

 

Face à ces manœuvres les habitants menacés pose publiquement les questions suivantes :

 

-Dans le cas d’un accident entrainant blessures ou morts qui, des responsables, assumera la responsabilité pénale ?

 

-Pourquoi de toutes les Wilayas du pays, Mostaganem est en retard sur le projet du président de la république de relogement des habitants en précarité ?

 

 

« Nos enfants sont-ils moins méritants que les autres enfants de l’Algérie, pour continuer à vivre  sous des toits incertains ? Cet appel est le dernier cri, et nous espérons en être entendus au plus haut niveau de l’état ». concluent les signataires de ce mémorandum dont des copies ont été transmises aux ministres de l’intérieur, de l’habitat, de la solidarité nationale, au wali de Mostaganem, au président de l’APC de Mostaganem, au chef de la sureté de la Wilaya de Mostaganem.

 Nul ne pourra dire: "je n'étais pas au courant".

 

Mostaganem, le 8 janvier 2012

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article