Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Saoudi Abdelaziz

 

 

Le gouvernement algérien avait envisagé d'exercer le droit de préemption de l'Etat dans la transaction signée le printemps dernier entre Michelin Algérie et le groupe Cevital. Après le récent remaniement ministériel la démarche se précise. Dans un article de Maghreb Emergent, El Kadi Ihsan affirme ce matin que le premier ministre Sellal vient de confirmer le recours à cette procédure au nouveau ministre de l'industrie, Amara Benyounes. Il précise : "Le notaire qui a traité le dossier Michelin Algérie devrait donc recevoir sous peu une réserve du ministère de l'industrie par laquelle celui-ci va s'opposer à la transaction de mai dernier au titre du droit de préemption par l'Etat algérien sur les cessions d'actifs étrangers en Algérie".

 

Le directeur du premier site économique du Maghreb note : "A la décharge du gouvernement, il faut bien admettre que la transaction Michelin Algérie-Cevital est loin d'être vertueuse dans ses premiers impacts. Principale faille dans cette transaction, le sort fait à l'activité industrielle sur le site de Bachdjarrah. Elle s'arrêtera totalement avant la fin de l'année 2013. Ce qui devrait d'ailleurs conduire au retrait complet de Michelin du capital de SMA avec probablement la dissolution de la filiale et la reconversion du site de production. 600 travailleurs sont en chômage technique ou en voie de l'être depuis l'annonce de l'accord en mai dernier."

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article